Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Showbizz
Article



 Titrologie



L’Inter N° 4604 du 7/10/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Showbizz

Show biz : John Yalley fait vibrer le palais de la culture
Publié le lundi 7 octobre 2013  |  L’Inter


John
© Autre presse par DR
John Yalley, artiste musicien


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Retour gagnant pour John Yalley. Le concert qu'il a donné samedi 5 octobre dernier au palais de la culture aura connu un franc succès. Pour ce premier spectacle qui marque son retour sur la scène après son retour au pays, le pape du ''zêzê pop'' a communié 1h 30 durant avec son ''peuple''. Annoncé à grand renfort de publicité, ce concert a drainé du beau monde dans la cour du palais de la culture où la messe a été dite. Tout a démarré sous le coup de 19h 50, soit avec près de deux heures de retard. Il n'empêche, le public, visiblement acquis à l'artiste, oubliera vite ses deux longues heurs d'attente quand John Jay annonce l'entrée imminente de Yalley sur le podium. Il est 19h 50. Vêtu d'une chemise marron et un pantalon de même couleur, le pape du ''zêzê pop'' entame très fort avec l'un de ses titres à succès : Pagnon. Debout en face du podium( pour ceux qui ont payé le ticket de 5000F) ou assis sous des bâches pour des places VIP, les spectateurs reprennent en choeur ce refrain bien connu des fans de Yalley. Comme transportés, hommes, filles et personnes du troisième âge se trémoussent, allant dans tous les sens. Puis suivront des titres plus langoureux comme You-ono, Pley Pley le, Lago Djokpa. Entre deux morceaux, l'artiste lance des messages : il exhorte à l'entente entre les filles et fils du pays, invite la jeunesse à la culture du travail et de l'effort ; se félicite du soutien apporté par le ministère de la Culture à la tenue du concert. S'ensuivront d'autres titres tout aussi dansants tel Tho-ho. Comblé par la pureté des sonorités d'orfèvre distillées par les musiciens de Yalley, le public exulte. Puis vient un moment où l'artiste s'empare d'une guitare, s'installe sur une chaise posée sur le podium pour gratifier ces zêzêphiles de deux exclusivités de son prochain tube. Ces deux titres langoureux invitent à placer sa confiance en Dieu, pour l'un, et à cultiver l'amour du travail, pour l'autre. Pour ce premier spectacle qui signe son retour au pays, Yalley a décidé de donner sa chance au fraîchement vainqueur de l'émission de Star Karaoké 2013, Junior Gnaoré, en faisant un duo avec lui. Le public a pu ainsi apprécier les qualités vocales du jeune homme. En revanche, il n'a pas vu d'un bon œil la brève intervention du ministre de la Culture, Bandama Maurice, monté sur le podium pour le féliciter et appeler les autres artistes en exil à lui emboîter le pas en rentrant au bercail. Il a été houspillé. Un intermède vite refermé par l'ultime refrain de la soirée : Gnoupotta. C'est sur cette belle note que les fans de Yalley ont quitté le palais des sports, heureux d'avoir trinqué du zêzế pop. « Je n'ai pas regretté mes 5000f », a commenté un spectateur au sortir du concert. Chapeau aux organisateurs, dont le sérieux était perceptible à la façon dont l'entrée était filtrée.
Assane NIADA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires