Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2485 du 14/10/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Économie

Gestion des ressources pétrolières et minières - L’Etat ivoirien sous pression
Publié le mercredi 16 octobre 2013  |  Nord-Sud




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan abrite, dès ce mercredi, la 25e session du Conseil d’administration (Ca) de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (Itie). Deux jours durant (du 16 au 17 octobre 2013), cette organisation mondiale, spécialiste du contrôle de la gestion des ressources naturelles, pourra ainsi comparer les rapports annuels de l’exploitation des ressources pétrolières et minières présentés par le pays et la réalité sur le terrain. Lors d’une conférence de presse, lundi à Cocody, le président du Conseil national Itie (Cnitie), Koffi N’dri, a expliqué l’importance de cette rencontre doublée d’un atelier les 16, 17 et 18 octobre. Il a notifié que « l’accession de la Côte d’Ivoire au statut de «pays con­forme» est une étape importante dans le processus de mise en œuvre de l’Itie ». Toutefois, a-t-il reconnu, « plusieurs défis, notamment la relecture en cours d’achèvement du projet du code minier, restent à relever au regard de la nouvelle norme Itie pour conserver la conformité ». De son avis, « le choix de la Côte d’Ivoire constitue un encouragement et une reconnaissance de tous les acteurs de la mise en œuvre de l’Itie au niveau local pour les efforts accomplis malgré les crises sociopolitiques et postélectorales ». Selon Koffi N’dri, c’est la première fois que la Côte d’Ivoire reçoit la présidente de l’Initiative, Clare Short, et surtout le Ca. Le pays hôte, rappelons-le, a été déclaré «conforme» à Sydney en Australie, à la 23e réunion de ce baromètre international de la transparence dans l’industrie extractive. « La preuve, a précisé le président du Cntie, que notre pays dispose d’un processus efficace de divulgation annuelle de tous les revenus extractifs comme instruments d’une redevabilité renforcée ». Pour ces deux évènements, plus de 40 pays sont représentés dans la capitale économique ivoirienne. Koffi N’dri, au nom du Cntie, a d’ailleurs remercié l’administration publique, les sociétés extractives, la société civile et les journalistes pour leurs efforts en faveur des actions du Conseil national.

Parfait Tadjau

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires