Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4170 du 17/10/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Économie

Cacao 2013 – 2014 : La campagne lancée dans la région du Tonkpi
Publié le jeudi 17 octobre 2013  |  Le Patriote


Matières
© Autre presse par DR
Matières premières - Le bon cacao de Côte d`Ivoire


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La délégation régionale du Conseil du café-cacao du Tonkpi s’est réunie le lundi dernier dans la salle de réunion de la préfecture de Man pour lancer officiellement la campagne 2013-2014. Au cours de cette rencontre présidée par le préfet de région, Soro Kahaya Jérôme, l’administrateur du conseil café cacao, Mamadou Koné, a exhorté tous les responsables de cette filière dans l’ouest du pays au respect du prix fixé par le gouvernement qui est de 750f CFA le kilogramme. Il a salué ce prix qui, à l’en croire, a été fixé dans l’intérêt des producteurs. « C’est un effort exceptionnel du président de la république qu’il faudrait féliciter », s’est félicité Koné Mamadou. Qui a réitéré la volonté du Conseil du café-cacao de protéger les producteurs en faisant respecter la décision du gouvernement. Aussi a-t-il plaidé auprès de tous les acteurs de la filière. Afin que ceux ci ne se rendent pas "coupables" de la destruction de la filière.Koné Mamadou a profité pour annoncer de très bonnes nouvelles aux producteurs de l’ouest montagneux portant sur le profilage par le conseil du café-cacao de 338 km de route, de la fourniture de 45 pompes villageoises à Man, Danané et Biankouma, de la construction de 3 écoles avec bureaux, latrines et cantines à Kanta et Yolé et de l’octroi d’une ambulance au centre de santé de Sipilou. En ce qui concerne la fuite des produits vers les pays limitrophes, le délégué régional du Conseil du café-cacao de Man, Zoro Bi Joseph a invité toutes les forces de l’ordre, les responsables de la filière, les producteurs et la population de l’ouest à s’y impliquer afin d’y mettre fin. « Le café et le cacao constituent la richesse de notre pays. Chacun doit donc jouer son rôle en empêchant les produits d’aller dans les pays voisins », a pour sa part plaidé le préfet de Man, Soro Kayaha Jérôme.

Rahoul Sainfort, correspondant

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires