Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

La campagne de commercialisation 2013-2014 lancée à Oumé
Publié le samedi 19 octobre 2013  |  AIP




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Oumé- La délégation régionale du conseil café-cacao de Gagnoa a procédé, jeudi, au lancement de la campagne café-cacao dans le département d’Oumé pour l’année 2013-2014, marqué, à nouveau, la dénonciation par les producteurs de l'hydre persistant du racket, qui réclament expressément des formations en vue de les préparer à mieux appréhender les règles de la commercialisation.

Le délégué régional du conseil café-cacao de Gagnoa, M. Kakou Dadié Serge, a présenté, à l’occasion, les nouvelles mesures de commercialisation du café-cacao notamment les documents d’achat et de contrôle conçus par le Conseil. Il a aussi rappelé le prix de 750 F CFA le kilogramme bord-champ fixé pour la campagne qui s’écoule d’octobre 2013 à mars 2014.

Faisant le bilan de la campagne écoulée, il a indiqué que 23.527 tonnes de produits ont été vendues l’année dernière dans le Département d’Oumé par 106 coopératives, pour 1900 sacs gracieusement distribués, 549 hectares de semences sélectionnées remises à 500 producteurs, et 33740 hectares de produits phytosanitaires distribués, durant la campagne 2012-2013, au profit de 17995 producteurs villageois. Au nombre des actions positives, 122.000 km de pistes ont bénéficié d'un programme de réhabilitation.

M. Kakou Dadié Serge est surtout revenu sur le dispositif mis en place pour améliorer la qualité des fèves, et fait savoir que "désormais, les fèves de mauvaise qualité seront abandonnées aux acheteurs ou aux planteurs". Le préfet d’Oumé, Dogbo Labe François, s’est, quant à lui, réjoui du succès de la campagne écoulée. Selon celui-ci, cette campagne a enregistré une amélioration de la qualité des produits.

Le président du tribunal d’Oumé, M. N’Guessan Kouassi François, a invité les producteurs à bien faire leur travail afin d’éviter des sanctions allant jusqu’à l’arrestation des récidivistes ou autres contrevenants aux mesures édictées.

dl/kkf/nf

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires