Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Sport

Joseph Koto accuse le Niger d’avoir "fraudé sur l’âge des joueurs"
Publié le mardi 29 octobre 2013  |  APA




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - Le coach de la sélection sénégalaise de football, Joseph Koto a accusé mardi l’équipe nigérienne d’avoir fraudé sur l’âge de cinq joueurs dont les dates de naissance sur les passeports n’étaient pas conformes à celles inscrites sur leur licence.

"Dans l'équipe du Niger, on a cinq joueurs dont la date de naissance sur la licence n'est pas conforme à celle inscrite sur le passeport", a affirmé Joseph Koto, en conférence de presse suite à la rencontre entre ses poulains et les Mena du Niger, qu'il accuse d'avoir aligné des athlètes irréguliers au cours du match sanctionné par un nul (1-1).

"Au départ, on l'a signalé à l'arbitre, mais il nous a dit que c'est pas son rôle, que de déposer des réserves. (…) le Sénégal a déposé une réserve… Normalement si on applique les règlements du football, le Niger doit perdre ce match" a-t-il martélé.

"Au Niger nous ne sommes pas des tricheurs" a rétorqué pour sa part, le coach de l'équipe nigérienne, Gernot Rohr qui a relevé que ce tournoi de l'Uemoa "est ouvert à tous les joueurs qui évoluent dans le championnat national ou dans l'espace Uemoa, qui sont nigériens et qui sont licenciés".

L'entraineur des Nigériens précise que "non seulement, nous avons fourni les passeports, mais aussi les licences et pas seulement les photocopies, mais l'original". "J'ai entendu là que mon adversaire souhaite gagner la partie sur le tapis vert, je trouve ça peu sportif", a-t-il déploré.

Les instances saisies pourront statuer sous peu sur la suite à accorder à cette requête de l'entraineur sénégalais.

Le Niger (4 pts +1) se positionne deuxième du groupe et s'apprête à livrer un match titanesque face au Bénin (4 pts +5), car le victorieux de cette confrontation prévue jeudi se retrouve directement en finale de cette compétition.

Le Sénégal quant à lui, ne dispose presque que plus de chance de qualification sauf large victoire de sa part, soit au moins (6-0) face aux Bissau guinéens et un nul entre nigériens et béninois. Quant à la Guinée Bissau, battue mardi par le Bénin (0-5) son sort est déjà scellé dans ce groupe B.

Les sénégalais croient encore en leur qualification pour la finale de cette sixième édition du tournoi de l'Uemoa, même si leurs chances sont maigres. Ils espèrent "gagner les Bissau Guinéens à plus de 6-0 et prier pour que le Bénin et le Niger fassent un match nul".

Les Nigériens ne l'entendent pas cette oreille. Gernot Rohr a prédit que ladite rencontre prévue jeudi au parc des sports de Treichville, n'aura d'issue qu'"une victoire d'une des deux équipes" en confrontation et espère que le résultat sera en faveur du Niger.

"D'ailleurs, je ne crois pas le Sénégal puisse battre la Guinée Bissau à plus deux buts à zéro", a-t-il ajouté avec ironie.

Le tournoi de l'intégration de l'UEMOA dont l'organisation de l'édition 2013 coûtera près de 500 millions de FCFA, est une compétition qui met aux prises les joueurs locaux des huit pays de l'espace UEMOA avec pour objectif l'éclosion des talents.

Le Comité d'organisation a annoncé qu'à l'issue de l'événement, le vainqueur empochera une enveloppe de cinq millions de FCFA, trois millions de FCFA pour le finaliste, deux millions de FCFA pour l'équipe fair-play et le meilleur buteur repartira avec la somme d'un million FCFA.

Le Sénégal, tenant du titre détient avec la Côte d'Ivoire, le plus grand nombre de titres avec chacun deux trophées à son actif. La dernière édition s'est déroulée au Sénégal en 2011.

JBK/ls/APA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires