Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4558 du 31/10/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Politique

Obsèques de Mahan Gahé : L’Offpi remet des vivres à la famille
Publié le jeudi 31 octobre 2013  |  Notre Voie


Dialogue
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Dialogue gouvernement-opposition: le FPI exige la libération de Koua Justin avant la reprise des discussions
Jeudi 27 juin 2013. Abidjan. Le Front populaire ivoirien, au cours d`une conférence de presse fait l`état des lieux de la situation socio-politique en Côte d`Ivoire. Le Fpi exige du gouvernement la libération des prisonniers politiques et la création d’un environnement propice à un dialogue politique crédible. Photo: Marie-Odette Lorougnon, Vice-présidente chargée de la mobilisation.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Marie-Odette Lorougnon et les femmes du Front populaire ivoirien ont manifesté leur solidarité à la famille de feu Basile Mahan Gahé. Dans l’après-midi du mardi 29 octobre, elles sont allées à la Riviera-Golf pour soutenir la famille du bouillant syndicaliste disparu.
S’exprimant au nom de ces femmes, Juliette Assouma a dit que ses camarades sont peinées par la disparition précoce de Mahan Gahé. Elles ont remis 2 sacs de riz, un sac de bananes, un sac d’ignames, un sac de sel et une enveloppe symbolique. C’est leur contribution pour aider la famille dans l’organisation des obsèques.
Pour la circonstance, la secrétaire nationale de l’Offpi, Marie-Odette Lorougnon, était accompagnée d’une forte délégation. On notait la présence du Dr. Christine Adjobi, ancienne ministre de la Santé et de la Lutte contre le sida ; Désirée Gbédégné, membre du Comité de contrôle du Fpi ; Laure Anidier, secrétaire nationale du Fpi chargée de la Réconciliation et de la Cohésion sociale, et plusieurs femmes. La présidente des femmes du département de Gagnoa et des membres du Cnrd étaient aussi de la délégation.
Dr. Tousséa du comité d’organisation des obsèques a salué cette démarche. Tout en reconnaissant que toute la haute direction du Fpi partage ce dur moment avec la famille du défunt. «Quand on vous voit, on est soulagés et cela dissipe nos douleurs. Maha Gahé étant plein d’énergie, c’est un général qu’on retire du front de combat. Vous nous donnez la force devant cette perte», conclut Tousséa.
Benjamin Koré

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires