Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Société

Les femmes baptistes s’engagent à la réconciliation des ivoiriens
Publié le vendredi 1 novembre 2013  |  AIP




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - Les femmes baptistes-missionnaires, regroupées au sein d'une organisation, l' union des femmes baptistes-missionnaires de Côte d’Ivoire(l’Ufebam-ci), appellent leurs coreligionnaires à aller à la rencontre des non chrétiens, aux fins de les sensibiliser à s’inscrire dans le processus de réconciliation nationale, tel que prôné par le gouvernement ivoirien, non sans leur transmettre leur supplément d'âme, caractéristique de l'amour profond que la femme a toujours charrié pour ses semblables.

"Mobilisons pour faire commerce ou vendre l'amour entre notre sein, autour de nous, surtout en direction des couches défavorisées, car notre société a (fortement) besoin d'amour et de solidarité pour aller de l'avant", a enquis leur présidente, Mme Céciline Beugré, qui a redit sa confiance en la capacité des femmes ivoiriennes à engager ce sursaut salvateur pour la renaissance de la Côte d'Ivoire.

En provenance de toutes les communes du district d'Abidjan, ainsi que de localités de l'intérieur du pays, ce rendez-vous baptiste de la foi, de la spiritualité et de l'engagement citoyen a, à l'occasion des 43èmes assises de la femme baptiste-missionnaire, battu son record d'affluence, à Koumassi. Elle a servi de cadre à cette congrégation pour communier avec l'Etat de Côte d'Ivoire qu'elle entend accompagner jusqu'au bout vers la réalisation de la réconciliation retrouvée, a-t-elle signifié.

Ces festivités de la 43ème journée mondiale de prière de la femme baptiste-missionnaire, sanctifiée par le thème évocateur "Dieu est Amour", veut demeurer fidèle à sa vocation. "La femme Baptiste a compris qu’elle doit s’investir dans la réconciliation", a-t-elle soutenu.

Récemment, une délégation de ladite congrégation s'est rendue à la Maca (maison d’arrêt et de correction d’Abidjan), où elle a offert des vivres et non vivres, à quelque 300 pensionnaires de l'établissement. Les femmes, les mineurs et autres orphelins ont notamment bénéficié de sa solidarité.

Cette congrégation tient, tous les 1er novembre de chaque année, sa retraite spirituelle, ponctuée de festivités autour de thèmes contemporains. Ces festivités ont pout but de permettre l’épanouissement des femmes au sein de leur église, en leur accordant la liberté de s’exprimer sur les sujets majeurs d'intérêt commun ou d'enjeu national, a-t-on appris.

(Aip)
kkl/nf

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires