Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Sport

1/4 de finale Mondial U17 : l’Afrique défie l’Amérique du Sud
Publié le vendredi 1 novembre 2013  |  APA


Football/Mondial
© Autre presse par FIFA
Football/Mondial U17: les Eléphants se qualifient pour les 1/4 de finale après la victoire contre le Maroc (2-1)
Mardi 29 Octobre 2013. Emirats Arabe Unis. Les Eléphanteaux de Côte d`ivoire s`imposent (2-1) face aux marocains et se qualifient pour les 1/4 de finale


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les quarts de finale du mondial U17 s’ouvrent, samedi, au stade de Charjah, aux Emirats Arabes Unis avec les oppositions Argentine-Côte d’Ivoire (13h GMT) et Uruguay-Nigeria (16h GMT), deux affiches inédites qui mettent aux prises les continents africain et sud-américain.

En première rencontre, la Côte d'Ivoire se mesurera aux virtuoses argentins. En huitièmes de finale, l'Argentine a sorti, sans coup férir, la Tunisie (3-1). Après un début de tournoi poussif, l'Argentine, tournant désormais à plein régime, devra se surpasser pour trouver la faille dans le bloc défensif ivoirien pour faire un pas de plus vers l'unique trophée qui manque à son palmarès.

Face à la Côte d'Ivoire, l'Argentine a de sérieux arguments à faire valoir, avec dans ses rangs des garçons comme Sebastien Driussi, Joaquin Ibanez et autres Germann Ferreyra dont le talent peut faire la différence à tout moment. La Tunisie en sait quelque chose. Invaincus depuis l'entame du tournoi, les partenaires du capitaine Matias Sanchez ne veulent pas s'arrêter en si bon chemin.

De leur côté, les Ivoiriens, auréolés de leur victoire dans le duel des Africains qui les a opposés aux Marocains (2-1) au tour précédent, entendent justifier leur statut de champions d'Afrique en titre en accédant au carré final.

Privés de leur métronome, Junior Ahissan, suspendu (deux cartons jaunes), les Eléphanteaux miseront sur la solidité de leur défense. Ce n'est, peut-être, pas l'équipe la plus complète du tournoi mais la Côte d'Ivoire possède une arrière garde difficile à franchir. En huitièmes de finale, la puissance de feu du Maroc n'a pu rien faire face à cette citadelle ivoirienne.

Pourvu que Yakou Méïté, le sociétaire du Paris Saint-Germain, retrouve ses sensations des huitièmes de finales pour se montrer, à nouveau décisif, les Eléphanteaux sont capables de tenir la dragée haute à l'ogre argentin, pour une place en demi-finale.

En seconde opposition de ces quarts de finale, le Nigeria, un habitué et triple vainqueur de l'épreuve (1985 au Japon, 1993 au Japon et 2007 en Corée du Sud) tentera de se défaire de l'Uruguay. Le Nigéria, l'un des prétendants les plus sérieux au titre, rêve d'un quatrième sacre qui fera de lui le roi de cette compétition.

Son atout principal, c'est la puissance de feu de son attaque. Le Nigeria possède avec le Brésil, l'attaque la plus prolixe du tournoi avec 18 réalisations au compteur. Une machine à buts qui devra se frotter à la rigueur défensive uruguayenne.

L'Uruguay, facile vainqueur d'une fébrile équipe de Slovaquie, en huitièmes de finale, s'affirme depuis trois éditions comme un client sérieux au sacre, avec deux quarts de finale et une finale perdue (0-2) face au Mexique en 2011 à Mexico. Un passé qui ne plaide pas en sa faveur face à l'adversaire du jour.

Cependant, pour cette compétition, les deux équipes possèdent, sensiblement, les mêmes armes. Le Nigeria totalise 18 buts inscrits contre 14 pour l'Uruguay. Deux équipes, résolument, tournées vers l'offensive. Sur le plan défensif, l'Uruguay n'a encaissé que 4 buts contre 5 pour le Nigeria. Des statistiques qui font de ce Nigeria-Uruguay, la grande affiche de la journée.

Argentine-Côte d'Ivoire et Nigeria-Uruguay, c'est l'opposition entre l'Afrique et l'Amérique du Sud.
A ce niveau de la compétition où les équipes se valent, c'est le mental qui fait la différence. Les Africains qui veulent aller au bout de ce tournoi en sont conscients et devront faire preuve de volonté, d'engagement et de rigueur pour dicter leur loi aux Sud-américains.


HS/ls/APA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires