Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4184 du 5/11/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Politique

Distinction : Alassane Ouattara fait membre associé de l’Académie des Sciences d’Outre- Mer de Paris
Publié le mardi 5 novembre 2013  |  Le Patriote


Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie d`installation du Président Alassane Ouattara à l`académie des Sciences d`Outre-mer de Paris
Lundi 04 novembre 2013. Paris. Académie des sciences d’Outre-mer. Cérémonie d’installation du Président de la République de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara en qualité de Membre Associe de l’Académie des Sciences d’Outre-mer.



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Une distinction de plus. Depuis hier, le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, est membre associé de l’Académie des Sciences d’Outre- Mer de Paris. La cérémonie de distinction a eu pour cadre le siège de l’Institution, sis 15, rue La Pérouse dans le 16ème Arrondissement de la capitale française. Elle a été honorée par la présence d’un parterre de personnalités dont le Président du Faso, Blaise Compaoré, invité spécial de l’évènement et également Membre-Associé de l’Académie, de la Représentante du Président Français, Mme la Ministre Yamina Benguigui, de l’ancien Chef de l’Etat du Sénégal, Abdou DIOUF, lui aussi Membre-Associé et par ailleurs actuel Secrétaire de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) , de l’ancien Secrétaire Général de l’ONU, M. Kofi Annan ; la Première Dame de Côte d’Ivoire, Mme Dominique Ouattara; la Grande Chancelière de l’Ordre National, Mme Henriette Dagri Diabaté ; le Président de l’ASCAD, le Professeur Barthélémy Kotchy ; M. et Mme Michel Camdessus, ainsi que celle de plusieurs Académiciens, Diplomates, membres du Gouvernement ivoirien et du Cabinet présidentiel, amis, parents et connaissances. La cérémonie a démarré par une minute de silence sollicitée le Secrétaire perpétuel de l’Académie en la mémoire des deux Journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon , assassinés à Kidal, au Mali, samedi dernier. Il a rappelé que les deus journalistes sont morts dans l’exercice de leur métier. L’ancien Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, SEM. Jean Marc Simon, lui également membre de l’Académie des Sciences d’Outre- Mer, a présenté le Président Alassane Ouattara son parcours scolaire, universitaire, professionnel et politique. Dans son propos, SEM. Jean Marc Simon a rappelé que le Président Alassane Ouattara devient par cette installation, le 2ème Chef d’Etat ivoirien, après feu le Président Félix Houphouët-Boigny, à être admis dans cette Académie.
Il a indiqué que de Dimbokro, sa ville natale, à son avènement au pouvoir d’Etat en 2010, le Président de la République a eu un « destin singulier », un parcours semé « d’embûches » qu’il a su déjouer les unes après les autres avec courage et persévérance. M. Jean-Marc Simon a ajouté que contrairement à bien d’autres, ce n’est pas l’idéologie qui a conduit le Président Alassane Ouattara à la politique, qu’il n’a du reste découvert qu’au contact du quotidien, de la vérité. Alassane Ouattara, nouveau Membre - Associé de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, a dit sa joie de figurer désormais au nombre des Honorables Académiciens et rendu un vibrant hommage à feu le Président Félix Houphouët-Boigny, son père spirituel ainsi qu’à l’ancien Chef de l’Etat sénégalais, feu Léopold Sédar Senghor. Il a ensuite prononcé une conférence sur le thème : « l’Afrique dans le monde de demain – Atouts et Défis ». Alassane Ouattara , a fait remarquer que l’émergence de nouveaux rapports de force après la guerre froide et de nouveaux pôles de puissance économique a contribué à libérer le potentiel du continent et à accélérer ainsi sa constitution en acteur politique et économique majeur.
Sur cette base, il a présenté les performances de l’Afrique en indiquant notamment que sur ces dix dernières années, la croissance en Afrique mesurée par l’augmentation du PIB brut en terme réel avoisine 5% l’an ; laquelle est supérieure à celle de tous les pays à l’exception de l’Asie. De plus, 6 des 10 pays dont le taux de croissance est élevé se situent en Afrique. Parmi eux, la Côte d’Ivoire avec un taux de croissance de 9,8% en 2012 ; lequel pourrait atteindre les 2 chiffres à partir de 2015, consolidant ainsi son rôle de moteur de la croissance économique de la sous- région ouest africaine francophone.
Dans le même ordre d’idée, le Chef de l’Etat a souligné que le taux d’investissement étranger a été multiplié par 10 au cours de la dernière décennie ; et le taux de rendement des investissements en Afrique figure parmi les plus élevés au monde. Depuis l’an 2000, les échanges commerciaux de l’Afrique avec le reste du monde ont augmenté de 200% et les transactions commerciales avec l’Inde, le Brésil, la Corée du sud et la Turquie qui ne représentaient que 1% sont estimées aujourd’hui à plus de 30%. Au regard de tous ces chiffres, le Président Alassane Ouattara a indiqué qu’il est indéniable que l’Afrique est de plus en plus ‘’intégrée’’ dans l’économie mondiale et que la diversification de ses partenaires ‘’ouvre des opportunités de développement sans précédent’’.
Pour lui donc, l’Afrique est en passe de relever le défi de l’intégration communautaire. A ce titre, plusieurs pays africains comme la Côte d’Ivoire ambitionnent de devenir des pays ‘’émergents’’ dans les années à venir.
En effet, de l’avis du Président de la République, avec un milliard d’habitants, l’Afrique est le continent le plus jeune au monde ; avec ses forêts qui couvrent environ 22% de sa superficie, il est le ‘’poumon écologique de la planète’’ ; avec son taux de croissance, il est l’un des moteurs de la croissance économique mondiale et le continent le plus riche en matières premières.
Toutefois, la bonne tenue de l’économie africaine ne changera durablement la situation du continent que si elle profite aux populations, notamment par la lutte contre la pauvreté ; la réduction du chômage par l’emploi et la formation de la jeunesse ainsi que par le rôle de plus en plus visible qu’auront à jouer les femmes.
A cet égard, le Chef de l’Etat note que les performances économiques coïncident avec la progression de la démocratie sur le continent. Prenant le cas de la CEDEAO dont il est le Président en exercice, il a précisé qu’à ce niveau, l’alternance est aujourd’hui une réalité ; les élections y sont de plus en plus transparentes et crédibles et dans l’ensemble l’état de droit se renforce, permettant ainsi d’établir des institutions fortes et des Etats solides, soucieux des libertés individuelles et de la préservation des contre- pouvoirs efficaces.
Aussi, le nouveau Membre-Associé de l’Académie des Sciences d’Outre- Mer a-t-il émis le souhait de voir désormais l’Afrique assise ‘’autour de la table où se prennent les décisions la concernant’’, notamment au Conseil de Sécurité de l’ONU où elle revendique un siège de Membre permanent.
Pour terminer le conférencier a dit qu’il fait sienne, la devise de l’Académie qui est : « Respecter ; Aimer ; Savoir ; Comprendre ».
Au terme de son intervention, la Présidente pour 2013 de l’Académie des Sciences d’Outre- Mer, Mme Jeanne- Marie AMAT- ROZE a remis au nouvel entrant une médaille marquant son intégration au sein de l’Académie.
Notons que l’Académie des Sciences d’Outre- mer est une société savante créée le 18 mai 1923 à l’initiative du Journaliste Paul Bourdarie . Elle est aujourd’hui composée de 100 membres titulaires, 25 membres libres, 50 membres associés et de 100 Correspondants. Tous sont élus parmi les personnalités qui se sont distinguées par des ouvrages, études, travaux et recherches entrant dans le cadre de l’activité de l’Académie.

Thiery Latt (Avec service de communication de la Présidence)


 Articles associés

 

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires