Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1237 du 13/11/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Politique

Réconciliation et cohésion sociale : Anne Ouloto appelle les journalistes à s’approprier le processus
Publié le mercredi 13 novembre 2013  |  Le Mandat


Solidarité
© Abidjan.net par Atapointe
Solidarité et cohésion familiale: Des fonctionnaires de l`Etats victimes de précomptes abusifs chez le ministre Ouloto
Vendredi 25 Octobre 2013. Abidjan. Plateau. La ministre de la Femme de l’Enfant et de la Famille Anne Désirée Oulotto a reçu une délégation de fonctionnaires et agents de l’Etat, victimes des usuriers et qui vivent dans des conditions de précarité


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

« L’apport de la presse dans la consolidation de la solidarité nationale et de la cohésion sociale ». Tel était le thème du déjeuner de presse organisé, hier, à la Maison de Presse d’Abidjan.

Abel Doualy, journaliste et conférencier du jour, a articulé son analyse autour de deux grands axes : la présentation du journaliste et son métier et le rôle qu’il joue dans la consolidation de la cohésion sociale. Selon lui, le journaliste qui est un médiateur, un informateur se doit d’être objectif, précis et concis dans la divulgation de ses informations. « Le journaliste ne doit pas mettre la plume dans la plaie, mais il doit contribuer à la cicatrisation de cette plaie, en contribuant à la cohésion sociale », soutient-il. Avant d’ajouter que dans son rôle d’informateur, le journaliste doit dénoncer les faits en vue de venir en aide aux personnes vulnérables.

«La presse d’un pays est à l’image de son opinion publique. Le rôle du journaliste n’est pas de détruire, ni de construire car le journaliste n’a ni ennemi, ni ami », a-t-il précisé. Présent à ce déjeuner, Anne Desirée Ouloto, ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, a salué cette initiative de pourvoir apporter leur concours à la consolidation de la paix sociale. Elle a demandé à ces hôtes de faire preuve de plus de responsabilité et d’abnégation. « Je demande aux journalistes, premiers relais d’informations, d’être véridiques dans la divulgation des informations qu’ils portent à la connaissance de l’opinion publique. Car, c’est ensemble que nous pouvons réconcilier tous les Ivoiriens », a-t-elle souhaité.

Seydou Badian (stg)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires