Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage

Audience
© Primature par DR

Audience
© Primature par DR



 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Économie

Réunion du comite national pour l’éligibilité de la Côte d’Ivoire au MCC :
Publié le mercredi 13 novembre 2013  |  Primature


Audience
© Primature par DR
Audience du premier ministre : SEM Kablan Duncan reçoit le Comité National pour l’Eligibilité de la Côte d’Ivoire au Millenium Challenge Corporation (CN-MCC)
Mercredi 13 novembre 2013. Abidjan. le premier ministre, M Daniel Kablan Duncan a recu en audience le Comité National pour l’Eligibilité de la Côte d’Ivoire au Millenium Challenge Corporation (CN-MCC) ,dont M. Guy M’Bengue, Directeur Général de l’APEX-CI en est le chef de la Délégation..


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

➢ Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre du Plan et du Développement,

➢ Monsieur le Directeur Général de l’APEX-CI, Négociateur en Chef du Comité National pour le MCC,

➢ Mesdames et Messieurs les membres du Comité National pour le MCC,


➢ Mesdames et Messieurs, les Représentants des organisations et institutions internationales partenaires techniques et financiers de la Côte d’Ivoire,

➢ Mesdames et Messieurs les journalistes

➢ Mesdames, Messieurs,

Je voudrais vous souhaiter à tous la bienvenue à cette réunion du Comité National pour le MCC, symbolique à plus d’un titre, puisqu’elle se tient une semaine seulement après la publication par le Comité MCC du « Scoredcard MCC 2014 », qui consacre les performances importantes réalisées par notre pays, la Côte d’Ivoire, au titre de l’année 2013.

Je voudrais à ce titre, saluer et féliciter chaleureusement l’ensemble des membres du Comité National pour l’éligibilité de la Côte d’Ivoire au MCC, qui sont à l’œuvre depuis 2011, année où la Côte d’Ivoire, sous la haute égide du Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA, s’est engagée dans cet important programme Américain du Millénium Challenge Corporation (MCC).

J’associe à cet hommage tous les acteurs nationaux aussi bien des secteurs privé et public, dont les efforts et les contributions diverses nous ont permis d’atteindre ces résultats.

Je n’oublie pas bien entendu les partenaires techniques et financiers pour leur soutien actif au Gouvernement dans le cadre des actions tendant à améliorer l’environnement des affaires et la gouvernance dans notre pays de façon générale.

Mesdames et Messieurs,

Le « SCORECARD MCC », qui présente chaque année les performances des pays inscrits au programme MCC a permis d’apprécier à sa juste valeur l’ensemble des actions menées ainsi que les réformes engagées par le Gouvernement ivoirien, notamment en 2012 et en 2013, pour améliorer la gouvernance du pays afin de favoriser la croissance économique et réduire la pauvreté.

Il confirme également la ferme détermination du Gouvernement à maintenir le cap des améliorations constantes de l’ensemble des vingt (20) indicateurs qui constituent autant de leviers pour l’émergence d’une société de progrès, de développement et de bonheur partagé.
Ainsi, de cinq (5) indicateurs au vert en 2012, la Côte d’Ivoire est passée à neuf (9) indicateurs satisfaisants en 2013. Fait notable, l’indicateur obligatoire et éliminatoire relatif au « contrôle de la corruption », vient d’être satisfait cette année.

Il convient de rappeler que pour l’année 2013, le Gouvernement, dans le cadre du Comité National-MCC, s’était fixé pour objectif, la satisfaction de sept (7) indicateurs prioritaires qui étaient au rouge en 2012 et le maintien des cinq (5) indicateurs déjà jugés satisfaisants en 2012. Soit au total 12 indicateurs « sous surveillance ».

Au bilan final, sur les sept (7) indicateurs prioritaires non satisfaits en 2012, cinq (5) sont passés au vert et quatre des cinq indicateurs satisfaits en 2012 ont été maintenus au vert. Ce qui fait un total de neuf (09) indicateurs satisfaits sur les douze (12) ciblés par le Comité National.

Les indicateurs auxquels notre pays vient de satisfaire touchent plusieurs domaines de la vie de la Nation à savoir :
1. L’Inflation ;
2. La Politique commerciale ;
3. Le Genre dans l’économie ;
4. La création d’entreprises ;
5. Le taux de vaccination ;
6. La santé de l’enfant ;
7. Les Dépenses publiques au niveau du cycle primaire ;
8. La protection des ressources naturelles ;
9. Le contrôle de la corruption.

Ces résultats obtenus par notre pays sont très encourageants et donnent un aperçu saisissant de l’ampleur et de l’étendue des actions engagées par le Gouvernement, sous la haute Autorité du Président de la République SEM Alassane OUATTARA, afin d’améliorer chaque jour un peu plus, le bien-être de nos braves populations.



Ces pas importants sur le chemin de la performance franchis par notre pays dans le cadre du Programme MCC interviennent, faut-il le rappeler, après les résultats remarquables obtenus dans le cadre du rapport Doing Business où pour la première fois, depuis la parution du premier rapport en 2004, la Côte d’Ivoire est classée parmi les dix (10) pays ayant fait les plus grandes réformes dans le monde.

Ces résultats qui consacrent ainsi les réformes mises en œuvre sur la période 2012 – 2013, soit un an à peine, après la grave crise post-électorale, sont autant de signaux forts qui indiquent que le Gouvernement, sous l’autorité du Président Alassane OUATTARA, est sur bonne voie, celle de « l’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020 », avec pour corollaire la réduction de moitié de la pauvreté dans notre pays, dès 2015.




Mesdames et Messieurs,

Ces résultats encourageants nous inclinent, non pas à dormir sur nos lauriers, mais surtout à poursuivre nos efforts, car notre objectif prioritaire et final demeure l’éligibilité totale de la Côte d’Ivoire au MCC.

Pour cela, nous devons, au titre de l’année 2014, orienter nos efforts, d’une part, vers le maintien au vert des neuf (9) critères jugés satisfaisants et d’autre part, vers la mise en œuvre progressive mais rapide des actions nécessaires pour satisfaire les dix (10) autres indicateurs restés au rouge.

Dans cette perspective et à court terme, nous devons améliorer la communication sur certains indicateurs jugés pour l’heure non satisfaisants et cependant pour lesquelles des reformes ou des actions importantes ont déjà été réalisées par le Gouvernement.

L’objectif recherché étant d’obtenir du Conseil d’Administration du MCC, sur la base des éléments d’informations complémentaires fournis ou à fournir rapidement, la validation de certains de ces critères. Il s’agit notamment de :
1. la liberté d’information ;
2. des droits politiques ;
3. des libertés civiles ;
4. de la politique fiscale et l’accès au crédit.

Mesdames et Messieurs,

Les performances encourageantes auxquelles nous sommes parvenus dans le cadre du MCC, nous les devons notamment aux facteurs principaux suivants :

- L’impulsion et le leadership du Président de la République SEM Alassane OUATTARA dans la gouvernance de notre pays aussi bien au plan politique, économique que social ;
- Les importantes réformes et actions de terrains entreprises par le Gouvernement ;
- Le dialogue permanent et constant avec les autorités américaines afin de communiquer au mieux sur les reformes entreprises ;
- la constance du travail de suivi et de veille du Comité National MCC.

Il nous revient donc de poursuivre sur cette belle lancée afin de préserver les importants acquis obtenus et d’aller au-devant des nouveaux défis qui se dressent devant nous.

A cet égard, et comme je l’ai annoncé, le 11 novembre dernier, lors de la présentation de l’agenda des reformes Doing Business au titre de l’année 2014, les réunions bi-hebdomadaires conjointes Doing Business – MCC que je préside reprendront d’ici au plus tard début décembre 2013.

Mesdames et Messieurs les membres du Comité National MCC,

Je voudrais donc, en terminant mon propos, vous féliciter à nouveau et vous inviter à redoubler d’efforts au cours des prochains mois, afin de réussir ensemble le pari de l’éligibilité totale de la Côte d’Ivoire au MCC, éligibilité qui est à notre portée.
Au-delà, il s’agit de maintenir le cap de la croissance économique de notre pays en la faisant passer de 9, 8% en 2012 à 9% en 2013 ; et pourquoi pas 10% en 2014 afin de disposer des moyens nécessaires pour améliorer les conditions de vie de nos populations.

Il s’agit en définitive, de faire à nouveau de la Côte d’Ivoire, une grande vitrine en Afrique de l’Ouest, au quadruple plan politique, économique, social et culturel.

Je vous remercie de votre aimable attention.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires