Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Diplomatie
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Diplomatie

Célébration du 70ème anniversaire de l’indépendance de la République du Liban : La communion fut totale à Abidjan
Publié le lundi 25 novembre 2013  |  Ivoire-Presse


Célébration
© Autre presse par DR
Célébration du 70ème anniversaire de l’indépendance de la République du Liban à Abidjan
L`ambassade du Liban en Côte d`Ivoire a organisé du 21 au 24 novembre 2013, à Abidjan, à la faveur du 70e anniversaire de l`indépendance du peuple libanais, des festivités marquées par la présence de plusieurs personnalités ivoiriennes dont les ministres Cissé Bacongo ( Enseignement supérieur), Ally Coulibaly (Intégration africaine), Bandama Maurice (Culture).



Voir tout l'album photo
Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

S’il est vrai que le Liban et la Côte d’Ivoire entretiennent des relations diplomatiques depuis 1961, il a fallu attendre 52 ans pour que la communauté libanaise organise une cérémonie aussi grandiose pour la célébration de l’indépendance du Liban. L’Ambassade du Liban et la chambre de commerce et d’industrie libanaise de Côte d’ivoire ont voulu marquer les esprits pour la célébration des 70 ans d’indépendance du pays du cèdre. Pendant quatre jours ces deux institutions, ont réuni l’ensemble de la communauté pour célébrer la mère patrie.
Les festivités ont débutés le jeudi 21, par une soirée à la résidence du chargé d’affaires SEM Ahmad Soueidan. Pour l’occasion plusieurs personnalités sont venues représenter la Côte d’ivoire, notamment M. Cissé Bacongo, ministre de l’enseignement supérieur, M. Ally Coulibaly, ministre de l’intégration africaine, M Jeannot Ahoussou, ex premier ministre, M Youssouf Bakayoko, Le président de la Commission électorale indépendante et bien d’autres. Au nom du président de la République, le ministre Cissé Bacongo a exprimé la reconnaissance de la nation toute entière à la communauté libanaise pour le rôle qu’ils ont joué et continuent de jouer dans le développement de l’économie ivoirienne.
SEM Ahmad Soueidan, a quant à lui remercier « le peuple frère de la Côte d’Ivoire pour son hospitalité légendaire » et a souhaité que « les bonne relations qui ont toujours eut court entre la Côte d’Ivoire et le Liban perdurent ».
Le jour suivant, le vendredi, une projection en présence du ministre de la Culture M. Maurice Bandaman, et de M. Venance Konan a eu lieu dans l’après-midi. Le film de Nadine Labakki « et maintenant on va où » était à l’honneur. Dans ce film Nadine Labakki raconte avec une forte dose d’humour, la détermination d’un groupe de femmes, toutes tendances religieuses comprises à œuvrer pour éviter une guerre interreligieuse dans un petit village libanais isolé. Pour le Dg de frat-mat, « cette histoire ne concerne pas que les libanais mais aussi tous les peuples et surtout la Côte d’Ivoire. Nous étions à deux doigts de basculer dans une tragédie semblable, il y a quelques années de cela» .Le ministre Bandaman Maurice souhaite que le film soit vu par tous les ivoiriens « car il est très riche d’enseignement ». Il compte à cet effet prendre les dispositions nécessaires pour qu’il soit projeté dans d’autres salles. A la sortie de la salle le ministre a été entrainé dans une farandole appelée Dabké et s’est découvert un talent pour cette danse traditionnelle libanaise.
Le troisième jour de la célébration, le samedi, a consisté en une activité sportive dénommée le « H ». La communauté libanaise s’est donnée Rendez-vous à Bingerville pour un parcours de 8KMà travers les villages et les champs.

Le dimanche 24, quatrième et dernier jour de la célébration a été l’occasion, d’exposer la gastronomie libanaise dans le hall du Café Do Brazil. Après un déjeuner copieux, les participants se sont retrouvés devant le podium dressé pour l’occasion afin d’admirer les interprètes de chants et de danses traditionnels libanais dont le fameux Dabké.

Comment

 Commentaires



Comment