Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Économie

Economie/ Ferkessédougou: Des techniciens français relancent la production de la tomate et des légumes au nord
Publié le jeudi 28 novembre 2013  |  Autre presse


Des
© Autre presse par DR
Des techniciens français relancent la production de la tomate et des légumes au nord
Jeudi 28 Novembre 2013.Ferkessédougou


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les premiers légumes attendus pour les mois d avril et mai 2014

Des ingénieurs agronomes français conduits par Lucien Delzechi président du conseil d’administration de oceana une société d’encadrement villageoise et de transport frigorifique, des partenaires du transport et de la logistique en froid, l’ancien ministre ivoirien des affaires étrangères Jean Marie Kacou Gervais président du conseil d’administration de l’organisation des producteurs –exportateurs de bananes , d’ananas , de mangues et autres fruits de Cote d ‘Ivoire (obamci) et des responsables de l’agence nationale d’appui au développement rural ( ANADER) se sont rendus le 24 novembre 2013 sur l’ancien site de l’ex société pour le développement des fruits et légumes ( SODEFEL ) du département de Ferkessédougou pour la relance de la production en vue de l’augmentation de la production nationale.

Une nouvelle accueillie avec joie par les populations des 6 villages environnants qui sont sortis massivement avec les danses folkloriques à l’honneur des hôtes. Selon les techniciens français , ce sont seulement 15 hectares sur les 300 que présentent le site de l’ex sodefel qui seront préparés à la production de 9 variétés de fruits et légumes notamment la tomate , piment concombre , carottes , aubergines , piments , fougère… dont les premières productions seront livrées courant les mois d’avril et mai 2014…

Le projet va coûter environ un millions cinq cent milles Euros soit près d’un milliards de francs CFA.. Les objectifs spécifiques sont entre autres former les jeunes du district des savanes et les inciter à s’installer indépendamment du projet, produire des produits maraîchers à utilisation réduite de phytosanitaires, aider les jeunes planteurs à écouler leurs productions sur le marché national. Et au moins 60 jeunes de cette partie de la Côte d’Ivoire seront outillés chaque année pour la culture des produits maraîchers suivant les techniques villageoises.

Selon le PCA d’oceana « Nous allons produire des légumes conformes à ce que nous aurons revendu à notre clientèle à travers des méthodes de préparation du sol , gestion de l’irrigation du gout à gout et une grande rigueur dans l’application agricole ». A travers un corridor de froid entre le nord et le sud du pays ces produits vont traverser la Cote d ‘Ivoire dans les camions frigorifiques et stockées dans des chambres froides pour la commercialisation ont fait savoir les responsables du transport et de la logistique.

La Côte d’Ivoire produit plus de 300 000 tonnes de maraichers dont 50% représentent la consommation nationale. .

Soro Ouelegnimon présidente de l’union des associations féminines productrices du maraicher de la SODEFEL et Coulibaly Gnenekar chef de village de logaka village centre, ont souhaité l’implication des 5 villages dans l’exécution du projet. Avant la visite de terrain une cérémonie de lancement du projet maraicher s’est déroulée à la salle de conférence de la préfecture de Ferké en présence du préfet de région du tchologo, prefet du département de Ferkessedougou Diakité Soualio. Qui était entouré des représentants du conseil régional et du conseil municipal de Ferkessédougou.

Benogo OUATTARA
Correspondant-

Comment

 Commentaires



Comment