Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Politique

Le gouvernement prend des mesures pour réglementer le crédit
Publié le mardi 3 decembre 2013  |  icilome.com


Conseil
© Abidjan.net par Atapointe
Conseil des ministres à Korhogo : la conférence de presse des porte-paroles du gouvernement
Mardi 02 juillet 2013. Korhogo. Les ministres Koné Bruno et Affoussiata Bamba Lamine ont animé une conférence de presse à l`issue du conseil des ministres s`est tenue, en marge de la visite d`Etat dans le district des Savanes. Ph: Koné Bruno, porte-parole du gouvernement.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Côte D'Ivoire - Le gouvernement ivoirien a adopté lundi un projet de loi qui crée des bureaux d'information en vue de réglementer le crédit et améliorer le climat des affaires en Côte d'Ivoire.

"L'objectif principal de ces bureaux est de mieux réguler le crédit qui est octroyé par les banques et établissements financiers aux demandeurs qui peuvent être des personnes physiques ou morales", a expliqué le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, au sortir d'un conseil des ministres.

Il s'agit également, a-t-il poursuivi, "d'améliorer l'octroi des crédits et contribuer à améliorer le climat des affaires en favorisant une meilleure accessibilité".

Selon le porte-parole du gouvernement, les bureaux d' information sur le crédit répondent aux recommandations de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) visant à uniformiser les règles sur le crédit dans l'espace sous-régional par la mise en place d'un "outil efficace d'analyse, d'évaluation et de gestion des risques qui permet à ceux qui prêtent d'avoir toutes les informations et les bonnes informations au moment où ils le font".

La Côte d'Ivoire, a-t-il fait savoir, a un "ratio crédit sur le produit intérieur brut très inférieur à celui de la moyenne dans la sous-région".

"Nous sommes à 15%, alors que la moyenne sous-régionale est de 20% et quand nous nous comparons à des pays comme le Maroc (77%), l'Afrique du Sud (145%), nous nous rendons compte qu'il y a un gap important, un manque à gagner pour les populations", a indiqué Bruno Koné.

Les bureaux d'information sur le crédit devraient permettre d' aider à "la promotion du crédit et à faire en sorte que les crédits soient octroyés dans les conditions les plus simples, plus transparentes et moins risquées pour les établissements prêteurs", a-t-il conclu. Fin

Comment

 Commentaires



Comment