Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4209 du 6/12/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Économie

Société d’Etat : la Sodemi ne sera pas privatisée
Publié le vendredi 6 decembre 2013  |  Le Patriote


Economie:
© Abidjan.net par DR
Economie: la délégation japonaise en visite en Côte d`Ivoire, reçue en audience par Daniel Kablan Duncan
Lundi 2 décembre 2013. Abidjan. Primature. Le Premier Ministre SEM. Daniel Kablan Duncan accorde une audience à la délégation japonaise venue en visite de prospection économique en Côte d`Ivoire dans le cadre de leur tournée en Afrique. Photo : Jean-Claude Brou Ministre de l`Industrie


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

« Vous êtes l’une des rares sociétés d’Etat dans le secteur minier qui a atteint ses objectifs. Je puis vous assurer déjà que la Sodemi ne sera pas privatisée. Nous ferons tout pour donner les moyens à la Sodemi pour qu’elle soit plus performante et que son développement tienne compte de la mondialisation, elle qui existe depuis 1962 ». Ces propos tenus hier, à Cocody, par le ministre de l’Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou, à l’occasion du lancement des festivités du cinquantenaire de la Société pour le développement minier de la Côte d’Ivoire (Sodemi), ont permis de savoir que cette structure ne figure pas sur la liste des 15 sociétés d’Etat à privatiser. Tout en félicitant la Sodemi pour ses résultats, Jean-Claude Brou a évoqué l’importance de cette entité pour la Côte d’Ivoire. « Vous êtes au cœur de la recherche, de l’exploration, de l’exploitation, des indices géologiques. C’est parce que la Sodemi a fait le travail que les opérateurs du secteur sont là. », a expliqué le ministre. Il a exhorté l’ensemble du personnel, la Direction générale et le Conseil d’administration à poursuivre le travail. Assurant les responsables de cette société d’Etat que les projets à court, moyen et long terme proposés seront soutenus par le Gouvernement. Jean-Claude Brou qui a souhaité que la Sodemi soit un centre de formation pour les jeunes diplômés a indiqué que le chemin est encore long à parcourir car le secteur minier représente à peine 1% du Pib ivoirien. La Côte d’Ivoire, a souligné le ministre des Mines, aspire à l’émergence. Aussi entend-t-elle mettre à profit tout son potentiel afin de positionner le secteur des industries extractives comme deuxième pilier de son développement vers l’émergence. D’où la nouvelle loi minière, l’accélération de la délivrance de permis, la conformité aux normes de l’ITIE et à celles du Processus de Kimberley ainsi que de nouvelles missions pour la Sodemi. A savoir : contribuer au développement des infrastructures géo-scientifiques, privilégier la mise en valeur des gîtes et gisements découverts en s’associant au privé, trouver des partenaires de renom, initier des projets structurants dans la chaîne de valeurs de l’industrie minérale. Pour sa part, Kadjo Kouamé, Directeur général de la Sodemi qui doit prononcer aujourd’hui une communication sur le thème : « Contribution de la Sodemi au développement minier de la Côte d’Ivoire et perspectives », a fait savoir que les préoccupations du secteur sont ‘‘nombreuses et les unes aussi pressantes que les autres’’. Avant de révéler que ‘‘ toutes les mines qui existent et toutes celles qui sont programmées pour les trois, voire cinq prochaines années doivent leur existence aux travaux de la Sodemi’’. Ce cinquantenaire qui a commencé depuis le 04 décembre prend fin aujourd’hui.

Jean Eric ADINGRA

Comment

 Commentaires



Comment