Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Democrate N° 836 du 9/12/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Politique

Sommet de l’Elysée sur l’Afrique : la Paix et la Sécurité au centre des débats
Publié le lundi 9 decembre 2013  |  Le Democrate


Le
© Présidence par C I bou T
Le président Alassane Ouattara présent à l’ouverture du Sommet de l`Elysée pour la Paix et la Sécurité en Afrique
Vendredi 6 décembre 2013. Paris. Ouverture du Sommet de l`Elysée pour la Paix et la Sécurité en Afrique en présence du chef de l’Etat Alassane Ouattara


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Président de la République, S.E.M Alassane OUATTARA, a pris part, ce vendredi 06 décembre 2013 à l’Elysée, à Paris, au Sommet sur la Paix et la Sécurité en Afrique, en présence du Président français, SEM. François HOLLANDE, et de plusieurs Chefs d’Etat Africains.
Intervenant à l’ouverture de ce Sommet, le Président François HOLLANDE a rendu un vibrant hommage à Nelson MANDELA, qu’il a qualifié de héros à l’échelle planétaire, pour son humanisme et sa bonté.
Se prononçant sur l’objet du Sommet qui a enregistré la présence de plus d’une vingtaine de Chefs d’Etat Africains et celle du Secrétaire Général du Nations Unies, Ban KI MOON, du Président du Conseil Européen, Herman VAN ROMPUY et du Président de la Commission de l’Union Européenne, Manuel BAROSSO ; François HOLLANDE a indiqué que l’Afrique est un continent d’avenir et pleinement engagée dans son développement.
Une situation qui en appelle à un changement de regard des autres pays vers ce continent
Il a ajouté, cependant, que pour parvenir à un développement durable, l’Afrique doit parvenir à maitriser pleinement la sécurité et la paix, par elle-même, sur le continent.
C’est pourquoi, il en a appelé à la mise sur pied d’une force de réaction rapide sous l’égide de l’Union Africaine.
Toutefois, a souligné François HOLLANDE, l’Afrique et l’Europe restent soumis aux mêmes menaces que sont le terrorisme, le trafic d’armes, le trafic humain, le réchauffement climatique…. C’est pourquoi, la France, a-t-il indiqué, se propose-t-elle de préparer les forces armées Africaines à faire face à ces menaces de plus en plus accentuées. Une démarche qui s’inscrit dans le nouveau partenariat que la France entend nouer avec l’Afrique sur le plan militaire.
Dans ce cadre, François HOLLANDE a annoncé que ce sont 20.000 soldats africains qui bénéficieront de formation en France. De même, l’Europe et la France entendent-elles apporter leur soutien à l’Afrique sur le plan de la formation, du conseil et de l’équipement, afin de permettre au continent de garantir sa sécurité.
Sur la crise en Centrafrique, François HOLLANDE a salué la décision d’intervention des Nations Unies et estimé qu’il est temps de ne plus laisser s’installer les terroristes et aider ce pays à aller aux élections présidentielles. Pour finir, il a lancé un appel à ses pairs pour la création d’une alliance forte et unie.
Quant au Président de l’Union Africaine, Hailemariam Desalegn, il s’est félicité du partenariat de l’Afrique avec la France et affirmé qu’assurer la paix et la sécurité est nécessaire au développement. Il a ajouté que collaborer avec la France est une obligation face aux nouveaux défis menaçant le monde.
Le Président de la Commission Européenne, José Manuel Barroso, a, pour sa part, souligné que l’Afrique et l’Europe peuvent agir ensemble pour le bien de tous. C’est pourquoi, il a assuré que son Institution s’engagera toujours aux côtés de l’Afrique pour la résolution de ses problèmes.
Dernier intervenant, le Secrétaire Général de l’ONU, Ban KI MOON, a exhorté les forces africaines à se mobiliser aux côtés des forces onusiennes pour une action commune de libération de la Centrafrique. Il en a également appelé à un dialogue inclusif qui s’attaque aux racines des différents conflits en Afrique.
A l’issue de cette cérémonie d’ouverture, les Chefs d’Etat se sont retrouvés pour une séance à huit clos.

Demain, Samedi 07 Décembre 2013, le Président de la République quittera Paris pour Yamoussoukro, où il prendra part à la cérémonie de commémoration du 20ème anniversaire de la mort du Père-fondateur de la Nation, le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, avant de regagner Abidjan.

Comment

 Commentaires



Comment