Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage

Activités
© Ministères par DR

Activités
© Ministères par DR



 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Économie

Revue à mi-parcours : le PPAAO/WAAPP Côte d’Ivoire obtient la mention « Satisfaisant »
Publié le mercredi 11 decembre 2013  |  Ministères


Activités
© Ministères par DR
Activités du PPAAO/WAAPP Côte d’Ivoire: la modernisation de l`agriculture, un succès
Photo: réalisations du PPAAO/WAAPP Côte d’Ivoire


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP) a pour objectif majeur d’assurer la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire et dans la sous-région. Dans le cadre de l’évaluation de ce programme, le PPAAO/WAAPP Côte d’Ivoire a reçu la mission conjointe Côte d’Ivoire - Banque Mondiale, du 16 au 22 Octobre 2013, à l’instar des autres pays de la sous-région impliqués dans la mise en œuvre du programme.

L’objectif de cette mission était de faire la revue à mi-parcours du PPAAO/WAAPP 1.B et de superviser la mise en œuvre du PPAAO/WAAPP 1.C. Pour ce faire, la mission conjointe était composée des experts de la Banque Mondiale, du représentant du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), du Ministère de l’Agriculture et du Ministère délégué auprès du premier Ministre chargé de l’Economie et des Finances.

L’appréciation des activités du PPAAO/WAAPP Côte d’Ivoire s’est faite au travers des ateliers couplés avec des visites de terrain auxquels ont été associés les bénéficiaires des spéculations retenues et les acteurs clés du PPAAO/WAAPP.

Des échanges avec les plateformes des acteurs de production de manioc et de Banane plantain, respectivement à Dabou et Agboville, ont permis à la mission d’apprécier le niveau d’implication des bénéficiaires dans la mise en œuvre du programme ainsi que l’intérêt manifesté par ceux-ci.

Dans le cadre de la production de matériel végétal de banane plantain, le PPAAO/WAAPP 1.B a formé des pépiniéristes et installé des parcs à souche dans les zones productrices de banane plantain. La visite à l’un des pépiniéristes de banane plantain et d’une parcelle communautaire de production de boutures de manioc a mis en exergue le dispositif mis en place par le PPAAO-WAAPP- Côte d’Ivoire pour fournir aux producteurs des plants de qualité et en quantité suffisante.

Par ailleurs, des parcelles test d’évaluation participative de variétés de riz et les travaux de réhabilitation du Centre de Formation à la Mécanisation Agricole (CFMAG) visités, ont donné à la mission conjointe un aperçu détaillé des actions entreprises pour le renforcement des capacités des acteurs rizicoles de la sous-région et de vérifier le comportement des variétés de riz introduites en Côte d’Ivoire à partir de la Guinée et du Mali.

Au niveau du PPAAO/WAAPP Côte d’Ivoire, le taux de décaissement au 30 Septembre 2013 est de 23% pour le WAAPP 1.C et de 43% pour le WAAPP 1.B. L’ensemble des activités menées sur les 6 spéculations retenues ont permis de toucher à ce jour 142 000 bénéficiaires dont 29 % femmes pour le WAAPP 1.B.

Au terme de la mission conjointe, la Banque Mondiale a noté avec satisfaction les résultats obtenus et les activités engagées dans la mise en œuvre du PPAAO/WAAPP Côte d’Ivoire surtout, en termes de génération et de diffusion de technologies agricoles.

Pour la mission, l’engouement constaté sur le terrain est un gage de succès de l’achèvement de la mise en place du dispositif en vue de la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire.
Malgré les points de satisfaction enregistrés par la Banque Mondiale, plusieurs défis sont à relever pour renforcer la performance du PPAAO/WAAPP.

Pour ce faire, quelques recommandations ont été faites notamment, (i) la diffusion à grande échelle des semences améliorées, (ii) l’accélération de la production de semences certifiées de riz, (iii) l’appropriation des technologies rizicoles développées dans la sous-région, (iv) l’intégration effective des chercheurs de la sous-région dans l’exécution des programmes de recherche sur la banane plantain et (v) la validation par le comité scientifique du Programme de Travail et de Budget Annuel (PTBA) du Centre National de Spécialisation Banane plantain (CNS).

Le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricole (FIRCA), agence d’exécution du PPAAO/WAAPP s’est engagé, en collaboration avec toutes les parties prenantes, à poursuivre les efforts pour permettre à la Côte d’Ivoire d’assurer l’atteinte des objectifs en matière de sécurité alimentaire.

Le service communication

Comment

 Commentaires



Comment