Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Santé

Le Chef de l’Etat a présidé une réunion du Conseil National de Lutte contre le SIDA.
Publié le mardi 17 decembre 2013  |  Présidence


Réunion
© Présidence par DR
Réunion du Conseil National de Lutte contre le SIDA : Le Chef de l’Etat préside la cérémonie
Lundi 16 décembre 2013. Palais de la Présidence. Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a présidé, une réunion du Conseil National de Lutte contre le SIDA (CNLS).


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a présidé ce lundi 16 décembre 2013, une réunion du Conseil National de Lutte contre le SIDA (CNLS).
La cérémonie qui a eu pour cadre la salle des ‘’Pas perdus’’ du Palais de la Présidence de la République, a été l’occasion pour le Président Alassane OUATTARA, dans son propos introductif, de dire sa joie de présider la présente réunion du CNLS dont la dernière remonte à 2009. Il a ensuite salué les membres de cette structure pour les actions menées dans le ‘’silence’’ et ‘’l’efficacité’’ pour apporter une réponse appropriée à la propagation du VIH – SIDA.
Pour le Chef de l’Etat, la rencontre du jour avait pour but de mesurer le chemin parcouru et de dresser ensemble les perspectives de la lutte pour les années qui restent à courir jusqu’en 2015.
Prenant la parole à la suite du Président de la République, la Ministre de la Santé et de la Lutte contre le SIDA, Mme Raymonde GOUDOU- COFFI, a fait une présentation sur le ‘’ Cadre programmatique de la lutte contre le SIDA face aux enjeux du financement’’.
Dans son exposé, Mme la Ministre a d’abord indiqué que l’objectif du Plan Stratégique National de lutte contre le SIDA, conformément à l’objectif de l’ONUSIDA, est de 0 contamination ; 0 discrimination ; 0 stigmatisation et 0 décès lié au SIDA.
Elle a ensuite fait l’Etat des lieux. A ce niveau, l’on retiendra qu’en Côte d’Ivoire, selon les estimations de l’ONUSIDA, en 2012, l’on enregistrait 360.000 personnes vivant avec le VIH – SIDA dont 170.000 femmes âgées de 15 ans et plus et 63.000 enfants. Quant au taux de prévalence, il est passé de 4,5% en 2005 à 3,7% en 2012.
En ce qui concerne la vision du Plan Stratégique National (PSN) qui couvre la période 2012- 2015, les objectifs sont de stopper la progression du VIH, d’inverser son évolution, de faire en sorte qu’aucun enfant ne naisse infecté par la maladie et d’atténuer l’impact du SIDA sur les populations en général et les groupes vulnérables en particulier ; ceci pour le développement du pays et le bien- être de tous. L’autre résultat attendu, c’est de voir le taux de prévalence passer de 3,7% à 1,8% à l’orée 2015 pour la tranche de 15 – 49 ans.
Le financement de ce Plan est estimé, selon Mme Raymonde GOUDOU- COFFI à 359,812 milliards de F CFA.
Au cours des échanges qui ont suivi cette présentation, plusieurs partenaires au développement et de la société civile mais aussi des personnalités, se sont réjouis de la reprise des réunions du CNLS. Tous ont fait des observations et des propositions pour l’atteinte des objectifs sus- indiqués.
Avant de lever la séance, le Président de la République, dans son adresse de clôture s’est félicité de la qualité des échanges qui augurent du dynamisme à insuffler à la lutte contre le sida dans notre pays. Pour lui, au regard des efforts déployés, les raisons d’optimisme existent. Celles- ci, sont fondées selon lui par les progrès scientifiques enregistrés et aussi par notre engagement politique, notre détermination et les investissements importants consacrés à la lutte contre cette pandémie ; laquelle lutte a permis d’infléchir la prévalence de 4,7 % à 3,7 %. Aussi, a-t-il invité les uns et les autres à ne pas baisser pavillon devant la menace de la maladie. Sinon le prix à payer sera supérieur aux investissements qui auront été faits.
C’est pourquoi, pour le Président Alassane OUATTARA, il est indispensable, pour que la gestion de l’épidémie VIH soit au coeur des actions de l’Etat, que l’ensemble des acteurs ait une vision commune des priorités pour le positionnement de la riposte.
A cet égard, il a tenu à rassurer l’ensemble des parties prenantes qu’aucun effort ne sera de trop pour le Gouvernement pour accroître sa contribution au financement du plan stratégique National. Par ailleurs, le Président de la République a affirmé que la Côte d’Ivoire reste solidaire de l’action mondiale pour bouter le SIDA hors de la société humaine. C’est pour cela qu’un appui de 1 million de dollars a été consenti pour soutenir l’ONUSIDA dans sa quête de mobilisation de ressources.
Pour terminer, le Chef de l’Etat a renouvelé ses remerciements aux différentes institutions et ministères impliqués dans la lutte contre le SIDA, aux acteurs du secteur privé, à la société civile et aux partenaires au développement, qui ont permis d’avoir ces résultats.
Notons que le Président de l’Assemblée Nationale, Guillaume SORO ; le Premier Ministre, Daniel Kablan DUNCAN ; des Présidents d’Institutions ; des membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel ainsi que les Corps préfectoral et diplomatique ont pris part à cette rencontre.

Comment

 Commentaires



Comment