Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4230 du 2/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Société

De grands gestes pour le renforcement de la paix
Publié le jeudi 2 janvier 2014  |  Le Patriote




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Bonne nouvelle pour les prisonniers de la crise postélectorale, notamment les pro-Gbagbo. Dans les jours à venir, certains parmi eux humeront l’air de la liberté. L’annonce a été faite par le président de la République, Alassane Ouattara, dans son message à la Nation, à l’occasion de la fin d’année livré avant-hier. En effet, selon le premier citoyen ivoirien, des consignes ont été données au Garde de Sceaux, ministre de la Justice, des Droits de l’Homme et des Libertés publiques, Gnénéma Mamadou Coulibaly, à l’effet d’examiner à nouveau une mesure de mise en liberté provisoire. «Je viens de demander au Garde des Sceaux, que la justice examine à nouveau une mesure de mise en liberté provisoire de certains détenus de la crise postélectorale », a-t-il indiqué. Cette deuxième libération des prisonniers, après celle du lundi 5 août 2013 où Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI) et 13 de ses camarades sont sortis de la prison, viendra incontestablement consolider la décrispation politique en Côte d’Ivoire. Dans sa volonté de rassembler toutes les filles et tous les fils de son pays autour d’une nation ivoirienne paisible, développée et prospère, le chef de l’Etat ne ménage pas d’efforts dans son combat pour la restauration de paix qui conditionne tout développement. «En tant qu’héritier du Président Félix Houphouët-Boigny, dont nous venons de commémorer le 20ème anniversaire du décès, je sais, comme vous, que la condition essentielle pour atteindre nos objectifs est la préservation d'un climat de paix, préalable indispensable à tout développement. Nous allons donc poursuivre inlassablement nos efforts dans le sens de la réconciliation et de la cohésion nationale. Je me suis personnellement engagé dans ce domaine. Cela s'est traduit par des mesures de décrispation unanimement saluées. Dans ma volonté de rassembler toutes les filles et tous les fils de notre pays, j’ai instruit le gouvernement de poursuivre le dialogue avec l’opposition », a-t-il souligné. On le voit, en véritable apôtre de la paix, le président de la République multiplie les gestes forts afin que cette valeur, qui caractérisait jadis la Côte d’Ivoire, soit à nouveau une réalité sur les bords de la lagune Ebrié. C’est pourquoi, il a invité les uns et les autres à tourner le dos aux comportements qui mettent à rude épreuve le climat de paix. «La porte reste ouverte à tous, à nos frères et s?urs des partis d'opposition. Je les exhorte à participer pleinement à un débat démocratique civilisé et apaisé, respectueux de l'Etat et des Institutions. Nous devons tourner résolument le dos aux comportements qui peuvent fragiliser le climat de paix et la cohésion nationale », a-t-il exhorté. Tout en affichant sa confiance en la volonté de la grande majorité des Ivoiriens à favoriser la paix et la quiétude. Raison pour laquelle il compte garder le cap dans la bataille du retour volontaire des Ivoiriens réfugiés à l’extérieur, avec l’appui du HCR et des pays concernés. «Comme vous, j'ai foi en l'avenir radieux de notre chère Côte d'Ivoire qui mérite plus que jamais son nom de « terre d'espérance ». Ensemble, nous allons poursuivre notre route vers l’émergence », s’est engagé le chef de l’Etat.

Lacina Ouattara

Comment

 Commentaires



Comment