Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4230 du 2/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Société

2014 : Livraison des grands ouvrages et partage de la richesse
Publié le jeudi 2 janvier 2014  |  Le Patriote




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

C’est un président détendu que les populations ivoiriennes ont eu à voir et écouter le 31 décembre 2013. Alassane Ouattara, dans son traditionnel discours de fin d’année, a annoncé une forte reprise de l’économie ivoirienne. Avec des résultats palpables ‘‘en matière de réhabilitation et de construction des infrastructures économiques et sociales’’. Pour le président Ouattara, il s’agira en 2014 de livrer les grands projets structurants qui font la force d’un Etat moderne. A savoir des routes, des autoroutes, des ponts, des ports et aéroports modernes. Aussi a-t-il évoqué l’autoroute Abidjan-Yamoussoukro, le Pont Henri Konan Bédié, les échangeurs de la Riviera 2 et de Marcory, l’autoroute Abidjan-Bassam, les ponts de Jacqueville, Bouaflé et Béoumi. En 2014, d’autres réalisations sont encore prévues. Le Chef de l’Etat a fait cas des travaux de réhabilitation et d’élargissement du boulevard lagunaire ainsi que les travaux d’extension et de modernisation du Port autonome d’Abidjan. « L’année 2014 verra la fin de la pénurie d’eau potable à Abidjan avec les travaux d’approvisionnement à partir de Bonoua. De même, près de 100% de la population ivoirienne aura accès aux services de télécommunication, grâce à l’utilisation d’une nouvelle technologie », a révélé par ailleurs Ouattara. Tout ce qui précède concourt ainsi à favoriser l’investissement car c’est toujours un avantage comparatif à prendre en compte par tous les investisseurs qui veulent essaimer dans un pays. Surtout que la Côte d’Ivoire, à travers sont économie, se place parmi les dix premières nations en croissance dans le monde.

137,7 milliards de FCFA
pour les salaires

Pour faire profiter la richesse et démontrer à ceux qui affirment constamment que l’on ne sent pas les effets de la croissance, le président de la République a rappelé qu’il a été décidé d’augmenter de manière substantielle le Smig (salaire minimum interprofessionnel garanti) qui est passé d’environ 36.607 FCFA à 60 000 FCFA. En plus, le Gouvernement a convenu d’une revalorisation des salaires et du déblocage des avancements des fonctionnaires à compter de cette année avec ‘‘ étalement des effets financiers sur cinq ans’’. Chose qui n’était pas arrivé depuis 1988. Et chaque fonctionnaire verra son salaire augmenter régulièrement. Les producteurs de café-cacao, coton, n’ont pas été oubliés avec un prix pour améliorer leurs revenus. Au niveau de la lutte contre la cherté de la vie, il a annoncé de nouvelles dispositions. Idem pour la création d’emplois. En tout cas, dans son discours, le chef de l’Etat a voulu démontrer qu’il est en train de jeter les bases d’une nation émergente et mieux, tout se met en place pour l’atteinte de ses objectifs. « La Côte d’Ivoire est sur la bonne voie, celle qui mène à la prospérité », a dit le président Ouattara qui entend répercuter cette prospérité sur le quotidien des Ivoiriens. Pour sûr, le président Alassane Ouattara a une visibilité nette de la trajectoire qu’il s’est tracée depuis son accession à la magistrature suprême du pays. Un tracé qui le conduit inexorablement vers Côte d’Ivoire, pays émergent à l’horizon 2020. « Il n'est pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va », avait dit Lucius Annaeus Seneca dit Sénèque, philosophe latin. Le président Alassane Ouattara sait où il va.

Jean Eric ADINGRA

Comment

 Commentaires



Comment