Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4230 du 2/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Société

Protection et promotion de la diversité des expressions culturelles : Des experts réfléchissent à la mise en œuvre de la Convention internationale 2005
Publié le jeudi 2 janvier 2014  |  Le Patriote




Comment

 Vos outils




Un conclave pour traduire dans les faits la Convention internationale 2005 de l’Unesco sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Jeudi dernier, à l’initiative du ministère de la Culture et de la Francophonie, 55 experts nationaux et internationaux ont réfléchi, au cours d’un atelier tenu au Musée des Civilisations d’Abidjan au Plateau, sur les stratégies de mise en oeuvre de cette convention. Cette rencontre avait pour objectif principal de promouvoir ladite convention, afin d’élaborer des actions et activités, de sauvegarder, faire connaître et développer les expressions culturelles. Peu avant l’ouverture des travaux, M. Sékongo Fernand, Conseiller technique du ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, qu’il représentait, a situé les enjeux de cet atelier, tout en réitérant l’engagement de son patron « à promouvoir et valoriser toutes les expressions culturelles pour un développement durable du secteur culturel». Quand Mme Valérie Oka, consultante Unesco, faisait l’historique de la convention, et relevait ses principales dispositions. L’atelier a connu deux temps forts. L’un, marqué par la communication de M. Koné Donikpo David, expert, qui a instruit les participants sur les dispositions opérationnelles pour accéder au financement des activités s’inscrivant dans le cadre de cette convention. Lesquels ont exprimé, lors des échanges, le besoin d’une meilleure visibilité de la convention et une plus grande implication des mairies, ministères et autres acteurs dans sa promotion. L’autre a été meublé par les travaux en commission, avec en toile de fond, quatre groupes de travail qui ont proposé, chacun, des stratégies et actions pour vulgariser cette convention.

YS

Comment

 Commentaires



Comment