Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4230 du 2/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Société

Réveillon de la Saint-Sylvestre : Abidjan illuminée de feux d’artifice
Publié le jeudi 2 janvier 2014  |  Le Patriote


Fête
© AFP par ISSOUF SANOGO & SIA KAMBOU
Fête de fin d`année : Le ciel d`Abidjan illuminé de feux d`artifices
Mardi 31 Décembre 2013. Abidjan


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Il y a 30 minutes que 2013 a tiré sa révérence. Depuis le siège de la société des palaces, le District et la grande chancelière donnent le ton. En quelques minutes, tout Abidjan est sous les couleurs et le son des feux d’artifices. Le dispositif est savamment mis en place, depuis la base de la police maritime de Treichville. C’est de là bas qu’ont été tirés les 3000 coups qui avaient pour but de libérer les feux d’artifice. Un véritable record. Au grand bonheur des spectateurs qui ont fait fi des incidents de l’année dernière pour prendre d’assaut les lieux stratégiques pour être des témoins oculaires et privilégiés de cette troisième édition de ce spectacle. Le boulevard lagunaire, l’avenue 1 de Treichville, les deux ponts, à savoir De Gaulle et Houphouët Boigny, les toits des immeubles, les bordures de la baie de la lagune Ebrié ont été une fois encore, le théâtre d’un spectacle riche en couleurs et en sons. Mais le plus impressionnant était la grande sécurité organisée autour de cet événement. Par des communiqués, le ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur et de la Sécurité avait annoncé les grandes décisions. Ainsi, très tôt, le pont De Gaulle a été fermé à la circulation et bien avant le lancement des feux d’artifice, aucun véhicule n’était admis sur le pont Félix Houphouët Boigny. Tout le long du boulevard lagunaire, des barrières de sécurité ont été érigées pour empêcher le public d’avoir un contact direct avec la lagune. A chaque 100 mètres, il y avait des agents de sécurité pour orienter la foule. Pas de bagarre et encore moins de bousculade. Au total, 7000 agents des forces de l’ordre ont été mobilisés pour sécuriser la manifestation et tout le Plateau. Tout ce monde qui a déferlé sur la baie lagunaire a pu apprécier la beauté du spectacle. « Nous sommes venues d’Attécoubé, mes sœurs et moi pour voir le feu d’artifice. C’était vraiment magique et nous sommes très satisfaites de la sécurité », explique Fatou T. « Quand c’est bien organisé, on n’a pas besoin de se bousculer. Regardez vous-mêmes, de la place où l’on se trouve, on a une belle vue. C’est vraiment beau et félicitation à la Alassane Ouattara de nous offrir ces grands moments », renchérit Tidiane Sako qui dit être venu de Port-Bouët. Sur le pont FHB, le dispositif sécuritaire était très visible. Des agents de sécurité échangent couramment avec le public. Objectif : expliquer calmement l’importance de la discipline. Malgré toutes les mises en garde, certaines femmes ont trouvé le moyen de venir, portant leur bébé sur le dos. « Il ne voulait pas dormir et moi je ne voulais, pour rien au monde, rater ce feu d’artifice. Je n’étais pas là lors des deux premières éditions et je voulais voir à quoi cela ressemblait. Je repars très satisfaite et heureuse», nous confie, sous le couvert de l’anonymat, une dame qui a sérieusement attaché au dos un bébé dont les yeux scintillaient encore à 1H00 du matin. Après une vingtaine de minutes de show sonore et lumineux, le public est reparti en toute quiétude et visiblement heureux. Parce que là encore, le dispositif sécuritaire l’a accompagné et orienté jusqu’ à ce que le Plateau se vide totalement aux environs de 2H15. Chapeau aux forces de sécurité qui, par un bouclage intelligent et une présence très visible, ont permis aux populations de vivre ce feu d’artifice dans les meilleures conditions. N’en déplaisent à quelques automobilistes pris par la fermeture des ponts et qui, malgré eux, se sont transformé en spectateur d’un feu d’artifice qui aura tenu toutes ses promesses. Après le drame de l’année dernière, les Ivoiriens ont pu cette fois, célébrer un réveillon de la Saint Sylvestre dans la bonne humeur et dans la joie.

Koné Lassiné


 Articles associés

   

Comment

 Commentaires



Comment