Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4231 du 3/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Société

Déblocage et revalorisation des salaires / Soro Mamadou (Sg Centrale Humanisme) : “C’est une mesure très salvatrice”
Publié le vendredi 3 janvier 2014  |  Le Patriote


MUGEF-CI:
© Abidjan.net par Serges T
MUGEF-CI: le Conseil d`administration lève des mesures de suspensions des prestations
Merccredi 18 septembre 2013. Abidjan. M. Soro Mamadou président du conseil d`administration de la MUGEF-CI annonce la levée de suspension des prestations consécutive aux sauts de cotisations mutualistes du régime maladie ivoir`santé et celles des retraités en attente de la perception de la pension. Photo : Soro Mamadou, PCA.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Soro mamadou, secrétaire général de la Centrale Humanisme, a salué, dans l’entretien qu’il nous a accordés, la mesure de déblocage et de revalorisation des salaires annoncée par le chef de l’Etat.
Le Patriote : Comment la Centrale Syndicale Humanisme (CSH) a accueilli la décision du déblocage des avancements et la revalorisation des Salaires des fonctionnaires ?
Soro Mamadou : Nous notons que le discours du Président de la République est d’une grande portée et hautement scientifique. Tant pour la communauté internationale que pour nous les fonctionnaires. En effet, pour nous, le message qui contient le rappel des vertus telles que l’union, la discipline et le travail, qui sont notre Devise, doit nous interpeller. Particulièrement pour nous les travailleurs, le relèvement du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG) de 37.607 FCFA à 60.000 FCFA est une mesure de haute portée sociale, qui améliore la condition de certains travailleurs vulnérables. Mais bien plus, cette décision ouvre la voie pour les négociations entre le gouvernement et les travailleurs. En outre, il a annoncé la mesure du déblocage des avancements indiciaires.

LP : Comment accueillez-vous cette mesure?
S.M : Nous saluons cette mesure. Mais, elle a été prise sans qu’il n’y ait vraiment de véritables négociations, de véritables contacts entre le gouvernement et les travailleurs. Mais cette disposition d’esprit à ameliorer les salaires des fonctionnaires est une véritable bouffée d’oxygène. Mais bien plus, cela marque la stagnation des salaires et en même temps cela va permettre d’arrimer les salaires sur l’inflation. Et donc, c’est une mesure très salvatrice.

LP : La décision du relèvement des salaires vous inspire-t-elle des commentaires?
S.M. : Nous l’apprécions ! Mais pour le moment, nous n’avons pas encore le contenu. Nous ne pouvons que saluer cette mesure de relèvement des salaires dans l’Administration Publique en Côte d’Ivoire. C’est une avancée sociale pour nous les travailleurs. Sur cette question, si j’en avais eu l’occasion, j’aurais proposé à Monsieur Président de la République, en termes de revalorisation de salaires, de penser à un relèvement du point d’Indice Référentiel de base. Ce qui allait être une innovation. Ce point d’Indice Référentiel de base est bloqué depuis 1972. Ce serait une révolution dans les propositions d’amélioration des conditions de salaires des fonctionnaires. On note globalement que le Président de la République accorde une oreille attentive aux préoccupations des travailleurs. Nous le saluons pour cette mesure.

LP : Tous les fonctionnaires et agents de l’Etat sont-ils concernés par cette mesure ?
S.M : Oui évidemment, tous les fonctionnaires et agents de l’Etat sont concernés par cette décision de déblocage des avancements et la revalorisation des salaires. Mais comme le Président l’a signifié, ce sera échelonné sur cinq ans. Pour plus de précisions, nous devons attendre que les différents ministères techniques nous donnent le maximum de détails. Notamment, le ministère de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative. Il faut noter qu’avec cette mesure, les emplois antérieurs sont sécurisés, donc il y aura une plus grande garantie de l’emploi. En tout cas, il nous plait de présenter au Président de la République, à sa tendre épouse et à ses proches collaborateurs nos vœux de bonne santé, et de courage. En tout cas, nous saluons la disposition d’esprit, du chef de l’Etat pour l’amélioration des conditions sociales des travailleurs.

Anzoumana Cissé

Comment

 Commentaires



Comment