Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4231 du 3/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Société

Fête du Nouvel an à Kong : Comme si on était à Abidjan !
Publié le vendredi 3 janvier 2014  |  Le Patriote


Fête
© AFP par ISSOUF SANOGO & SIA KAMBOU
Fête de fin d`année : Le ciel d`Abidjan illuminé de feux d`artifices
Mardi 31 Décembre 2013. Abidjan


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Quand sur le coup de 00h, les feux d’artifice ont illuminé le ciel de Kong de leurs belles figures au rythme des explosions, les invités du ministre Ibrahim Ouattara qui avaient choisi de fêter l’arrivée de l’année 2014 à Kong ont marqué leur satisfaction. «On n’a rien à envier à Abidjan », a-t-on entendu un peu partout dans la cour où le député-maire de Kong et son épouse, donnaient une grande réception pour fêter le nouvel an. Un peu plus tôt, on a suivi le journal télévisé de 20h avec un peu plus d’attention que d’habitude. Au terme du discours du Chef de l’Etat à la Nation, des applaudissements ont salué cette adresse du fils bien-aimé. Pendant quelques minutes, on a commenté ce discours avec beaucoup de fierté et d’admiration. Aux environs de 22h, c’est un véritable mouvement de masse qui a pris la direction de la somptueuse résidence du ministre Ibrahim Ouattara. Depuis l’extérieur, des lumières scintillantes aux couleurs chatoyantes annonçaient les couleurs. Elus, responsables de l’administration, chefs traditionnels et religieux, leaders d’opinion et autres invités du couple Ouattara ont commencé à s’installer autour des tables dressées pour la circonstance. A l’intérieur de la cour, un jeu de lumière soft s’embrasait avec l’éclairage de la cour pour en rajouter à l’esprit de gaieté qui prévalait. Autour des tables, discrètement et efficacement, un service traiteur s’affairait pour servir les invités.

Aux environs de 23h, le ministre et son épouse, Mme Ouattara Aminata, née Coulibaly, viennent rejoindre les invités et les choses sérieuses peuvent commencer. Les artistes apportent ce qu’ils savent faire le mieux : mettre de l’ambiance. Koro Abou ouvre le bal. Avec lui à Kong, le groupe Zagazougou, Molière, les Galliets, Lago Paulin et la jeune Nel Djamila. Un savant dosage pour passer du bon temps. Dans son adresse aux invités, le ministre a souhaité à tous une année de paix, de bonheur individuel et collectif. «Le plus important, c’est la Côte d’Ivoire», a-t-il dit avant de demander de faire en sorte que la génération présente laisse une Côte d’Ivoire prospère. Sur le coup de minuit, les feux d’artifices sont lancés. 20 mn d’illumination d’un ciel resté trop longtemps dans l’ombre de la St-Sylvestre. En effet, à Kong, disent les jeunes, cette fête passait presqu’inaperçue. Sur les écrans des téléviseurs placés ça et là, le public peut comparer ce qu’il a vu avec ce qui se passe à Abidjan. Soudain, c’est le silence total. Le discours du Chef de l’Etat repasse. On l’écoute religieusement avant d’exploser de joie quand s’achève ce speech que beaucoup ont qualifié d’inédit. Place à la fête, à la danse. Les jeunes ont pu danser dans les mains de leurs idoles sous le regard satisfait du couple Ouattara qui, convaincu d’avoir bien fait, se retire tard dans la nuit. Une nouvelle année a sonné, mais, surtout, une nouvelle ère règne désormais à Kong, celle d’un peu plus de gaieté et d’assurance en l’avenir.

Quand sur le coup de 00h, les feux d’artifice ont illuminé le ciel de Kong de leurs belles figures au rythme des explosions, les invités du ministre Ibrahim Ouattara qui avaient choisi de fêter l’arrivée de l’année 2014 à Kong ont marqué leur satisfaction. «On n’a rien à envier à Abidjan », a-t-on entendu un peu partout dans la cour où le député-maire de Kong et son épouse, donnaient une grande réception pour fêter le nouvel an. Un peu plus tôt, on a suivi le journal télévisé de 20h avec un peu plus d’attention que d’habitude. Au terme du discours du Chef de l’Etat à la Nation, des applaudissements ont salué cette adresse du fils bien-aimé. Pendant quelques minutes, on a commenté ce discours avec beaucoup de fierté et d’admiration. Aux environs de 22h, c’est un véritable mouvement de masse qui a pris la direction de la somptueuse résidence du ministre Ibrahim Ouattara. Depuis l’extérieur, des lumières scintillantes aux couleurs chatoyantes annonçaient les couleurs. Elus, responsables de l’administration, chefs traditionnels et religieux, leaders d’opinion et autres invités du couple Ouattara ont commencé à s’installer autour des tables dressées pour la circonstance. A l’intérieur de la cour, un jeu de lumière soft s’embrasait avec l’éclairage de la cour pour en rajouter à l’esprit de gaieté qui prévalait. Autour des tables, discrètement et efficacement, un service traiteur s’affairait pour servir les invités.
Aux environs de 23h, le ministre et son épouse, Mme Ouattara Aminata, née Coulibaly, viennent rejoindre les invités et les choses sérieuses peuvent commencer. Les artistes apportent ce qu’ils savent faire le mieux : mettre de l’ambiance. Koro Abou ouvre le bal. Avec lui à Kong, le groupe Zagazougou, Molière, les Galliets, Lago Paulin et la jeune Nel Djamila. Un savant dosage pour passer du bon temps. Dans son adresse aux invités, le ministre a souhaité à tous une année de paix, de bonheur individuel et collectif. «Le plus important, c’est la Côte d’Ivoire», a-t-il dit avant de demander de faire en sorte que la génération présente laisse une Côte d’Ivoire prospère. Sur le coup de minuit, les feux d’artifices sont lancés. 20 mn d’illumination d’un ciel resté trop longtemps dans l’ombre de la St-Sylvestre. En effet, à Kong, disent les jeunes, cette fête passait presqu’inaperçue. Sur les écrans des téléviseurs placés ça et là, le public peut comparer ce qu’il a vu avec ce qui se passe à Abidjan. Soudain, c’est le silence total. Le discours du Chef de l’Etat repasse. On l’écoute religieusement avant d’exploser de joie quand s’achève ce speech que beaucoup ont qualifié d’inédit. Place à la fête, à la danse. Les jeunes ont pu danser dans les mains de leurs idoles sous le regard satisfait du couple Ouattara qui, convaincu d’avoir bien fait, se retire tard dans la nuit. Une nouvelle année a sonné, mais, surtout, une nouvelle ère règne désormais à Kong, celle d’un peu plus de gaieté et d’assurance en l’avenir.

Mack Dakota, Correspondant

Comment

 Commentaires



Comment