Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Politique

Côte d’Ivoire : deux cadres du parti de Gbagbo au Ghana pour préparer le retour des exilés
Publié le lundi 20 janvier 2014  |  AFP


Conférence
© Abidjan.net par Atapointe
Conférence de presse du FPI relative à sa participation aux élections municipales et régionales de 2013
Jeudi 21 mars 2013. Siège du FPI à la Riviera Attoban. Le secrétariat général du Front Populaire Ivoirien (FPI) a tenu une conference de presse pour donner sa position sur sa participation aux prochaines élections municipales et régionales. Photo : Amani Michel N`Guessan


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN - Deux cadres du parti de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo ont entamé une visite au Ghana où sont réfugiés des milliers d’exilés pro-Gbagbo après la crise postélectorale de 2010-2011, pour préparer leur retour, a-t-on appris lundi auprès de cette formation.

Les deux vice-présidents du Front populaire ivoirien (FPI), Amani N’Guessan et Sébastien Dano Djédjé, "séjournent au Ghana depuis samedi pour organiser le retour de tous les exilés", a affirmé à l’AFP Franck Mamadou Bamba, secrétaire à la communication du FPI.

Ils vont "se mettre d’accord sur le mode opératoire", a expliqué M. Bamba.
"Après leur compte-rendu, on passera à la phase d’exécution", a-t-il
poursuivi, sans plus de précisions.

D’après le Haut commissariat aux réfugiés (HCR), plus des deux tiers des 300.000 Ivoiriens ayant fui leur pays pendant ou après le conflit qui a marqué l’élection du président Alassane Ouattara sont déjà rentrés chez eux.

En novembre, le HCR, interrogé par l’AFP, évaluait à 80.000 le nombre de réfugiés ivoiriens, dont 58.000 au Liberia et 8.500 au Ghana.

Le président Ouattara avait évoqué dans ses voeux pour la nouvelle année "une mise en liberté provisoire" de certains détenus de la crise et promis d’accélérer le retour des réfugiés.

Vendredi, Marcel Gossio, ancien directeur du port d’Abidjan et un des
piliers du régime Gbagbo, est rentré en Côte d’Ivoire après un exil de deux ans et neuf mois au Maroc.

M. Gossio, considéré comme l’un des principaux financiers de l’ancien
pouvoir et proche de l’ex-chef d’Etat, a dit répondre à l’appel du président Ouattara afin de "prendre part à la réconciliation".

Dans ce cadre, une dizaine de militaires pro-Gbagbo, dont le médecin
militaire et le cuisinier de l’ex-chef d’Etat, détenus dans le nord du pays
vont être transférés mardi à Abidjan.

Le retour des réfugiés représente un enjeu pour la réconciliation
nationale, une des priorités du gouvernement, près de trois ans après la fin de la crise provoquée par le refus de M. Gbagbo de reconnaître la victoire de son rival à l’élection de novembre 2010.

Plus de 3.000 personnes avaient péri pendant les mois de violences qui
avaient suivi.


ck/jf/jlb


 Articles associés

 

Comment

 Commentaires



Comment