Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Société

Justice : les derniers militaires détenus à Korhogo de retour à Abidjan
Publié le lundi 20 janvier 2014  |  Ivoire-Presse


Défense:
© Ministères par DR
Défense: le Tribunal militaire multiplie les procès contre les indéliquats
Abidjan. Le Tribunal militaire en pleine activité


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Ils sont au nombre de 13 parmi lesquels figure le Colonel Daleba, l’un des médecins de l’ex président monsieur Laurent Gbagbo et deux de ses cuisiniers. Après deux ans de détention à la 4ème légion de Korhogo, ils sont de retour à Abidjan. Pour le Commissaire du Gouvernement, ils seront détenus à la MAMA en attendant la suite de leur procédure en cours, laquelle procédure ne devrait normalement pas durer plus d’un mois.

Décrispation ou simple nécessité judiciaire les actions positives envers les militaires de Gbagbo se multiplient depuis ces deux mois, après l’arrivée de plus de 150 déserteurs assurés de ne pas être poursuivis, ce sont 24 militaires et policiers (les premiers sont déjà rentrés à Abidjan depuis octobre 2013) qui sont de retour. Le Commissaire du Gouvernement s’est refusé à toute déclaration.

Selon les sources proches du dossier, ce transfert des détenus a été possible grâce au soutien logistique de l’ONUCI. Le Tribunal Militaire est la seule juridiction active dans le traitement des dossiers post-crise. Sur 05 grands dossiers de violations graves des Droits Humains et de détournements de fonds publics, 02 ont déjà été jugés (assassinat du Colonel Major Dosso, assassinat du soldat nigérien de l’ONUCI) et un troisième pour être jugé à partir du mardi 27 janvier 2014 (procès contre le Général Boblaé) et 08 autres commissaires de police dont l’ancien directeur de la DST, l’ancien numéro 02 du CECOS et 03 autres patrons d’opérations spéciales de la police. Le quatrième procès évoquera le jugement de la première femme commissaire de police, commissaire Atsin Viviane poursuivie pour détournement de fonds de l’école de police pendant la crise post-électorale. Le procès aura lieu début février. Celui du Commandant Abéhi et les autres, clôturera la procédure en mars. Le procès Abéhi sonnera la fin des procédures post crise.

Edgar Kouassi

Comment

 Commentaires



Comment