Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Democrate N° 871 du 24/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Politique

Coopération bilatérale : la Vice- ministre des Relations Extérieures de l’Inde et le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour la Côte d’Ivoire Chez Ado
Publié le vendredi 24 janvier 2014  |  Le Democrate


Audience
© Présidence par C I bou T
Audience du Chef de l’Etat : le président Alassane Ouattara reçoit Mme Preenet KAUR, la Vice-Ministre des Relations Extérieures de l’Inde
Jeudi 23 janvier 2014



Le Président de la République, SEM. Alassane Ouattara, a accordé deux audiences hier jeudi 23 janvier 2014, successivement à Mme Preenet Kaur, Vice- ministre des Relations Extérieures de l’Inde et au nouveau Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée et le Togo (avec résidence à Abidjan), M. Ousmane Diagana. A sa sortie d’audience, Mme Preneet Kaur, la Vice- ministre des Relations Extérieures de l’Inde, a indiqué être venue au nom de son gouvernement pour renforcer les relations avec ce ‘’grand pays’’ qu’est la Côte d’Ivoire. Elle a ajouté que les échanges avec le Chef de l’Etat ont porté sur le renforcement de la coopération bilatérale et l’accroissement des échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et l’Inde. A cet égard, elle a révélé qu’au cours de son séjour en terre ivoirienne, elle procédera à la signature de deux accords de coopération avec le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, M. Charles Diby Koffi. Ce vendredi 24 janvier 2014, elle procédera, avec les autorités ivoiriennes, à l’inauguration du parc technologique Mahmat Ghandi de Grand- Bassam (le ViTiB, le village des Technologies de l’Information et de la Communication et de la Biotechnologie), fruit de la coopération ivoiro- indienne. La Vice- ministre s’est particulièrement réjouie de l’achèvement de ce projet ; mais qui ne marquera pas, a-t-elle précisé, la fin des engagements de l’Inde en faveur de notre pays, d’autant que d’autres projets sont à venir. Par ailleurs, Mme Preneet Kaur a dit espérer que le Président Alassane Ouattara se rendra effectivement en Inde, en mai prochain, pour prendre part au Sommet Inde –Afrique. Au plan diplomatique, elle a tenu à remercier la Côte d’Ivoire pour son soutien à la candidature de l’Inde pour une place de membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU. Pour terminer, l’Envoyée du gouvernement indien a réaffirmé l’engagement de son pays à soutenir la Côte d’Ivoire au niveau du développement des ressources humaines et sa volonté de faire partie du processus de partenariat public- privé mis en œuvre par le gouvernement ivoirien. Elle a également traduit sa reconnaissance au Président de la République et au peuple ivoirien pour l’accueil qui lui a été réservé.
Quant au nouveau Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour la Côte d’Ivoire, il a indiqué que la rencontre a été l’occasion pour le Chef de l’Etat, de partager avec lui, sa vision de développement de la Côte d’Ivoire ; une Côte d’Ivoire émergente à l’horizon 2020. Dans ce cadre, les échanges ont également porté, selon le Fonctionnaire international, sur les nombreuses potentialités et les opportunités dont dispose le pays. Pour M. Diagana, cette vision du Président de la République d’une Côte d’Ivoire émergente n’est pas ‘’loin ; elle est parfaitement possible’’. C’est pourquoi, au cours des échanges, a-t-il ajouté, ils ont essayé d’explorer les voies et les moyens par lesquels la Banque Mondiale pouvait accompagner la Côte d’Ivoire afin que la croissance ‘’très forte’’, que le pays a déjà enregistrée puisse être ‘’soutenue’’ ; et surtout qu’elle puisse être ‘’inclusive’’. M. Ousmane Diagana a dit avoir également parlé de la position géographique et stratégique de la Côte d’Ivoire. Sur la question, il s’est agi de voir comment la Côte d’Ivoire pouvait être une ‘’solution’’ pour elle-même mais aussi pour les autres pays de la sous- région, notamment en ce qui concerne la stabilité qui, de l’avis du Représentant de la Banque Mondiale, est une condition première du développement. Pour terminer, M. Diagana a évoqué les différents domaines d’intervention de la Banque Mondiale en Côte d’Ivoire. Ceux-ci portent essentiellement sur le PPU (Programme Présidentiel d’Urgence), les secteurs sociaux (Education, Santé), l’Agriculture, les infrastructures et la création d’emplois. Pour lui, l’ambition de la Banque Mondiale en Côte d’Ivoire, c’est de passer désormais d’une situation d’urgence à une situation véritablement de développement. Notons que M. Ousmane Diagana a officiellement pris fonction en Côte d’Ivoire depuis le 1er janvier 2014.

Comment

 Commentaires



Comment