Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article




  Sondage

Cérémonie
© Abidjan.net par Serges T

Cérémonie
© Abidjan.net par Serges T



 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

NTIC

Discours du Premier Ministre à l’occasion de la cérémonie de relance de la coopération indienne dans le projet de la zone franche
Publié le vendredi 24 janvier 2014  |  Primature


Cérémonie
© Abidjan.net par Serges T
Cérémonie de relance de la coopération indienne dans le projet de la zone franche de Grand-Bassam
Vendredi 24 janvier 2014 Abidjan. Daniel Kablan Duncan premier ministre et mme Preneet Kaur vice ministre des affaires étrangère de l`Inde ont présidé la cérémonie de relance de la coopération Indienne dans le projet de la zone franche de Grand-Bassam et ont procédé au lancement du Parc Technologique Mahatma Ganddhi. ph : Daniel Kablan Duncan



Voir tout l'album photo
Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

• Excellence Madame la Vice-Ministre des Relations Extérieures du Gouvernement de l’Inde ;

• Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères de la République de Côte d’Ivoire ;

• Monsieur le Ministre de la Poste, des Technologies de l’Information et de la Communication
• Mesdames et Messieurs les Ministres ;

• Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Chefs de Missions Diplomatiques et Représentants des Organisations Internationales ;

• Monsieur le Préfet de Grand-Bassam ;

• Monsieur le Maire de Grand-Bassam ;

• Distingués Autorités traditionnelles et religieuses ;

• Chers amis de la presse ;

• Honorables invités,

• Mesdames et Messieurs.

Je voudrais avant tout propos, vous dire combien je suis heureux de co-présider, avec Madame Preneet KAUR, Vice-Ministre des Relations Extérieures du Gouvernement de l’Inde, cette cérémonie solennelle d’inauguration du Parc Technologique MAHATMA GANDHI de la Zone Franche des Biotechnologies et des Technologies de l’Information et de la Communication de Grand-Bassam.

La présence distinguée et hautement appréciée de Madame le Ministre Preneet KAUR à nos côtés rehausse la portée de cette importante manifestation qui nous honore et nous comble de fierté. Cette présence est le témoignage éloquent de l’intérêt particulier que ce grand pays qu’est l’Inde, à la culture et à la civilisation multiséculaires, porte à la Côte d’Ivoire avec laquelle il est engagé dans un partenariat dynamique et fructueux.

Il me plaît de rappeler qu’au mois de mars 2013, j’avais eu l’honneur et le privilège de participer à New Dehli, au 9ème conclave sur le partenariat Inde-Afrique, à la tête d’une importante délégation de membres du Gouvernement et d’opérateurs économiques.
Moins de deux mois plus tard, en mai 2013, notre pays recevait la visite d’une importante mission économique indienne de plus d’une quarantaine de participants. En outre, nous attendons à l’occasion du forum international « Investir en Côte d’Ivoire 2014 – ICI 2014 » qui se tiendra du 29 janvier au 1er février 2014 à Abidjan, une forte participation des entreprises Indiennes.

Permettez-moi d’exprimer la gratitude du Gouvernement ivoirien au Gouvernement indien pour tous les efforts consentis pour le renforcement de la coopération économique avec notre pays dans sa quête déterminée de progrès économique et social.
La signature au cours de la présente visite de deux importants accords de coopération illustre parfaitement cette volonté. Il s’agit de :

• L’accord portant création de la Grande Commission Mixte de Coopération bilatérale entre l’Inde et la Côte d’Ivoire ;

• L’accord de coopération en matière de formation, d’information et d’échanges de diplomates et d’experts entre l’institut des services extérieurs du Ministère des Affaires Extérieures de l’Inde et le Ministère des Affaires Etrangères de Côte d’Ivoire.

Au plan commercial, l’on observe depuis la sortie de crise en Côte d’Ivoire, une bonne dynamique dans la coopération entre nos deux pays. Ainsi, la valeur totale de nos échanges commerciaux est passée de 217,2 milliards de F CFA en 2011, à 381,8 milliards de F CFA en 2012, soit une hausse de 75 %. Le solde commercial s’est inversé en 2012 en faveur de l’Inde, qui passe du 8ème au 4ème rang des fournisseurs de la Côte d’Ivoire. Cela se justifie par la reprise des investissements et une importation plus importante des biens d’équipements, dont le matériel roulant et les outils de production en provenance de l’Inde.

On note déjà la présence de plus d’une dizaine d’entreprises indiennes d’envergure internationale en Côte d’Ivoire, sur une trentaine d’entreprises inscrites au registre de commerce. Les plus connues sont : OLAM, SURICE, TATA MOTORS, TATA STEEL, METAL AFRIQUE, TAURIAN, MAHINDRA (équipements agricoles). Elles interviennent dans les domaines de l’agriculture, des mines, du négoce, des matériaux de construction, des équipements notamment le matériel roulant, les Technologies de l’Information et de la Communication, etc.

La marge de progression de la coopération indo-ivoirienne est encore très grande, eu égard au dynamisme des acteurs et à l’important potentiel de la Côte d’Ivoire au niveau des ressources agricoles (cacao, hévéa, coton, anacarde) insuffisamment transformées. En outre, le secteur minier qui constitue un domaine privilégié de la coopération économique Indo-Ivoirienne, dégage de bonnes perspectives pour les ressources minières et minérales comme l’or, le fer, le manganèse, le bauxite, le nickel, le palladium et le Scandium.

Je relève la découverte de réserves de classe mondiale de Nickel à Samapleu qui n’est que l’illustration des potentialités importantes de la Côte d’Ivoire en ressources minérales. Il en va de même pour l’Or dans le département de Bouaflé avec l’annonce le 13 Décembre 2013 à Londres la découverte d’un important gisement évalué à 6,3 millions d’onces soit environ 195 tonnes d’or métal.

Le Gouvernement travaille à la création des conditions d’une pleine exploitation rentable de ces ressources, notamment dans le cadre du projet intégré de l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Ce projet combine l’exploitation des minerais de fer et de nickel de l’ouest avec la création d’un chemin de fer San-Pedro-Man et la construction d’un quai minéralier au Port Autonome de San-Pedro.

• Excellences Mesdames et Messieurs,

Je me réjouis donc de l’estime que l’Inde manifeste à l’égard de la Côte d’Ivoire et de son Président, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, dont la grande ambition est de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020.

Dans cette perspective, après la restauration de la paix et de la sécurité qui se consolident jour après jour, des avancées très positives sont constatées dans la conduite du dialogue politique avec les partis d’opposition, permettant d’envisager l’accélération en 2014 du processus de réconciliation nationale.

Au plan économique, la croissance économique forte retrouvée en 2012 avec une progression du PIB de 9,8% se consolide en 2013 avec une estimation de 9% alors qu’elle est projetée au moins à 10% en 2014/2015.
Cette dynamique économique forte observée dans tous les secteurs d’activité résulte des grandes réformes structurelles et sectorielles mises en œuvre. C’est également le fruit de la relance de l’investissement public et privé, notamment dans le cadre des vastes chantiers de reconstruction dans divers domaines, initiés par le Président de la République sur toute l’étendue du territoire ivoirien.
Les grands projets structurants en cours de réalisation, dans une vision d’intégration sous-régionale, concernent, entre autres, les routes et autoroutes, les ports, les aéroports, la production et la distribution l’électricité, l’eau potable, la santé et la formation de pointe.

Le processus de transformation structurelle de l’économie et de l’ensemble de la société ivoirienne ainsi amorcé, devrait se traduire par une amélioration rapide de la contribution des produits manufacturés et des services à haute valeur ajoutée dans le produit intérieur brut.

A cet égard, le modèle indien, caractérisé par une parfaite maîtrise des technologies et des progrès techniques adaptés au contexte local, constitue un cas d’école et une référence.

C’est pourquoi je me réjouis ce jour, de l’inauguration du Parc Technologique MAHATMA GANDHI en présence d’une haute autorité du Gouvernement Indien qui contribue à son financement avec un prêt de 20 millions de Dollars US de l’EXIM-BANK de l’Inde. Ce prestigieux nom, devra inspirer la sérénité et la confiance dans l’émergence d’un secteur des TIC dynamique et performant à moyen et long terme.

La réalisation effective de ce projet revêt pour nous un intérêt particulier, dans la mesure où il permettra à la Côte d’Ivoire de se hisser au rang des Nations résolument tournées vers la maîtrise des techniques et des technologiques, leviers incontournables en ce début de troisième millénaire de tout développement durable et soutenu.

C’est un vœu cher à feu le Président Félix Houphouët-Boigny, dans sa sagesse et sa vision avant-gardiste disait : « si la Côte d’Ivoire a raté la révolution industrielle, elle ne doit pas rater la révolution informatique ».

• Excellences Mesdames et Messieurs

A l’instar de l’Inde, ce grand pays ami qui s’est appuyé sur le savoir-faire de ses citoyens pour être aujourd’hui à la pointe des innovations technologiques de l’information, la Côte d’Ivoire aspire elle aussi à la construction d’une société profondément orientée vers les technologies de l’information et de la communication.

En effet, cet élan de progrès vers une société moderne, développée et prospère, ne peut se faire sans les TIC, car faut-il le rappeler, 10% de pénétration des TIC se traduisent par une augmentation de 1% du PIB. Ce secteur représente environ 7% du PIB en Côte d’Ivoire.

C’est pourquoi le Gouvernement ivoirien soutient les efforts fait dans ce secteur d’activité par le secteur privé, notamment par le développement et la mutualisation d’une infrastructure nationale de haut niveau. Le vaste programme de construction d’un réseau haut débit de fibre optique de 7000 kms de long, dont le coût est évalué à 106 milliards de F CFA, dont 2000 kms sont en cours de réalisation, est à souligner.

En outre, le projet de gouvernance électronique, dont le principal Datacenter se trouve sur le site du VITIB, vise la modernisation de la gestion de l’Etat et l’amélioration des services publics fournis par l’administration aux citoyens grâce à l’usage des TIC avec les programmes e-éducation, e-agriculture et e-santé, entre autres.

Je saisis cette heureuse et solennelle occasion pour adresser, au nom du Président de la République et en mon nom personnel, nos vives félicitations à Monsieur le Ministre de la Poste, des Technologies de l’Information et de la Communication, pour la dynamique de progrès impulsée à ce secteur.

J’associe à ces félicitations et encouragements, le Conseil d’Administration, le Directeur Général et le personnel de VITIB, car cet événement que nous célébrons n’aurait pas été possible sans leur engagement déterminé. C’est pour nous l’occasion de louer votre ardeur au travail, votre dévouement et votre abnégation à œuvrer davantage à la réalisation et au succès du projet de la Zone Franche de Grand-Bassam.

Je n’omets pas nos deux Ambassadeurs leurs Excellences Monsieur Anil K. SHARAN Ambassadeur de l’Inde en Côte d’Ivoire et Monsieur Sainy TIEMELE, que je salue très vivement. Votre grande disponibilité et vos actions au quotidien ont été largement profitables à la relance de cet important projet et à la redynamisation de notre coopération.

Je suis persuadé que le Centre que nous inaugurons ce jour sera un élément catalyseur pour l’économie nationale, et un puissant pourvoyeur de main d’œuvre hautement qualifiée.

An nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, au nom du Gouvernement et du peuple ivoiriens et en votre présence effective, Madame la Vice-Ministre, nous avons le plaisir de procéder aujourd’hui, à l’inauguration du Parc Technologique MAHATMA GANDHI, en dévoilant officiellement le buste du MAHATMA GANDHI, artisan de paix s’il en fut et Symbole de ce Parc qui porte désormais son nom emblématique.

Je ne saurais clore mon propos sans formuler les vœux de voir le démarrage effectif des travaux d’aménagement de la Zone Franche au cours de cette année 2014.

Je voudrais également, tout en renouvelant l’expression de notre profonde gratitude pour l’œuvre que vous avez accomplie, vous souhaiter mes vœux les meilleurs de bonheur, de prospérité, de santé et de paix profonde.

Vive la coopération ivoiro-indienne !

Je vous remercie de votre aimable attention.

Comment

 Commentaires



Comment