Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Politique

Réunion du Conseil municipal de Treichville : l’allocution du maire François Amichia
Publié le samedi 25 janvier 2014  |  Mairie de Treichville


Sécurité
© Abidjan.net par Atapointe
Sécurité urbaine : 2ème session du comité de pilotage du PASU
Lundi 23 Décembre 2013. Abidjan. Direction générale de la décentralisation et du développement local. M. Parfait Gouhourou, Directeur National du PASU a ouvert les travaux de la 2ème session du comité de pilotage du Programme d’Appui à la Sécurité Urbaine (PASU). Le PNUD, les partenaires et les élus locaux ont pris part à cette session. Photo: Francois Amichia.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier


• Monsieur le Représentant de Monsieur le Préfet de la Région des Lagunes,

• Monsieur le Représentant de Monsieur le Directeur Général de la Décentralisation et du Développement Local,

• Madame et Messieurs les Adjoints au Maire et Conseillers Municipaux,

• Madame le Trésorier Principal,


• Messieurs les Officiers et Sous-officiers des Démembrements des Forces de Sécurité,

• Monsieur le Secrétaire Général,

• Mesdames et Messieurs les Directeurs, Sous-directeurs et Chefs de service,

• Mesdames et Messieurs les Opérateurs Economiques,

• Mesdames et Messieurs les Responsables de la Société Civile,

• Honorables Chefs Religieux,

• Distingues Chefs Traditionnels et Communautaires,

• Mesdames et Messieurs les Présidents de Comites de Gestion de Quartiers,

• Honorables invités, en vos rangs et qualités,

• Mesdames et Messieurs,



La 1ere réunion de notre conseil municipal pour l’année 2014 qui s’ouvre cet après-midi et qui voit votre présence massive, est pour moi l’occasion de vous saluer et de vous exprimer ma joie de vous retrouver en ce début d’année. Il me plait donc de vous souhaiter la bienvenue dans cette salle auguste Denise, au nom du conseil municipal, des braves populations de notre commune N’zassa, ainsi qu’en mon nom propre.

C’est également pour moi l’occasion de renouveler a certains et d’exprimer a d’autres, mes vœux de bonne et heureuse année 2014. J’en profite pour formuler a chacune et a chacun d’entre vous, ainsi qu’a vos familles respectives des vœux de sante, de succès, de paix et de bonheur, dans un pays réconcilié et résolument tourne vers l’émergence.

L’année 2014 qui a été attendue et pressentie comme une année d’espérance, vu les difficultés que nous avons traversées en 2013, a commence avec quelques incidents, qui pour nous ne sont rien d’autres que le signe des défis et des attentes a satisfaire.

Et c’est pourquoi, je voudrais rassurer les uns et les autres de notre ferme volonté a faire mieux et a réaliser des actions de développement, en conformité avec la réputation de commune vitrine que nous ne cessons de prôner et de prouver.

Mais avant toute projection, je voudrais, passer synthétiquement en revue des moments et des actions importantes que nous avons enregistrées et réalisées, ensemble, au cours de l’année précédente.

En effet, des son installation, le conseil municipal s’est immédiatement mis au travail, pour donner des signes tangibles conformément a nos promesses de campagne, au profit de nos braves populations, que je ne cesserai de remercier pour le renouvellement de leur confiance et leur attachement aux valeurs de cohésion, de fraternité et de solidarité, valeurs qui fondent le concept de commune N’zassa.

Des tournées de remerciements dans chaque quartier suite a notre élection ; de la visite des services par la municipalité et de mon passage dans les différents services de la mairie, en début d’année, en passant par la remise des prises en charges scolaires d’un montant de 100 000 000 de FCFA.

De l’inauguration de ce qui fait aujourd’hui l’une de nos fierté, à savoir la médiathèque municipale grâce au concours prépondérant de partenaires de choix que sont : les associations Culture et Développement France et cote d’ivoire ; l’association des livres pour tous et de Canadian Natural Ressources International (CNR), en passant par l’obtention du statut d’infirmerie de notre dispensaire municipal.

De la mise en contrat de près de 300 jeunes a la mairie et l’achèvement des travaux de l’unité de premier secours, pour laquelle le premier adjoint au maire, a séjourné à Carpentras, il y a quelques semaines, au nom du conseil municipal pour régler les derniers détails de l’acquisition du matériel roulant destine a ladite unité dont l’inauguration est prévue en fin de trimestre, sans oublier le lancement des travaux d’assainissement que nous avons demande et obtenu du gouvernement ivoirien.

du soutien aux familles vulnérables a l’occasion des fêtes de fin d’année par l’encadrement de la distribution des kits alimentaires offerts par monsieur le président de la république et la remise de cadeaux aux enfants de la commune au nom de la premiere dame et au nom du conseil municipal, qui lui-même a bénéficie d’une session de renforcement de capacités.

Par ailleurs, après 11 ans à la tète de l’Union des Villes et Communes de Cote d’Ivoire (UVICOCI), j’ai décidé de ne pas de présenter ma candidature à l’élection du président qui s’est tenue a la faveur de son assemblée générale élective le 04 décembre 2013 à l’hôtel du district d’Abidjan.

Honorables invites, Mesdames et Messieurs, l’année 2013 en dépit de l’angoisse et des agitations qui ont sanctionne les élections municipales du 21 avril et tout ce qui s’en est suivi, l’année 2013, dis-je a enregistre des performances, que nous venons de passer en revue avec vous.

Ces résultats, c’est ensemble que nous les avons atteints, et permettez-moi de remercier et de féliciter, chacune et chacun d’entre vous.

Comme je l’ai indique lors du dernier conseil, en 2013, notre nouveau mandat doit consolider nos nombreux acquis et offrir davantage de bien-être et de réponses concrètes aux besoins exprimes par nos administres, a travers l’immense chantier que j’ai annonce au cours de mon discours-programme.

Le défi de cette année est d’œuvrer à sa mise en route, qui devra être traduite dans notre programme triennal et dont le budget 2014 doit refléter la quintessence et les priorités. Cela devrait être pour le conseil municipal et l’administration municipale le début d’une série d’activités, d’actions et d’investissements dont les seuls objectifs et les ultimes résultats doivent aboutir au bond qualitatif vers le développement participatif de notre commune.

Cet objectif, ne pourra se réaliser sans sacrifice et sans adversité que nous devrons surmonter.

A ce stade de mon propos, je voudrais revenir sur des faits qui ont été enregistrés dans notre commune, ces trois dernières semaines.

Le premier est relatif a des échauffourées entre des syndicats et chargeurs, intervenus en début de mois à la Gare de Bassam, et qui malheureusement se sont soldées par une perte en vie humaine. Le calme est très vite revenu grâce au dialogue inter-syndical et a l’intervention des forces de sécurité.

Le conseil municipal et moi-même renouvelons nos sincères condoléances à la famille de la victime.

Cette situation qui, hélas est monnaie courante dans les gares et têtes de stationnement dans les nos communes doit nous interpeler tous, et en premier chef le gouvernement, afin que les mesures idoines soient arrêtées pour prévenir de telles situations.

Pour le cas spécifique de notre commune, je souhaiterais que le conseil municipal y accorde une attention très particulière afin de proposer des solutions durables et participatives à cette question de sécurité urbaine.

Le second fait se déroule dans la nuit du samedi au dimanche dernier. Un drame a été évité de justesse, suite à un incendie déclenche au marche de Belleville. Un court-circuit et la présence d’une bouteille de gaz, d’après les premiers constats seraient à l’ origine de cet incendie.

N’eut été la mobilisation exceptionnelle des riverains, l’intervention rapide des sapeurs- pompiers militaires, de nos forces de police et du CCDO, nous aurions pu connaitre le pire. Qu’il me soit permis de remercier et de féliciter les uns et les autres pour leur spontanéité.

Au nom du conseil municipal, je voudrais très sincèrement exprimer la compassion de l’ensemble de la population de Treichville, au gérant du magasin de riz parti en fumée.

Cette situation vient nous interpeler sur nos responsabilités, tant en tant que gestionnaires que commerçants. Les espaces marchands sont des lieux publics et doivent faire l’objet de plus d’une attention. Et c’est pourquoi, j’invite les commerçants et operateurs économiques qui y exercent à se départir d’habitudes et de pratiques a risque, notamment les branchements anarchiques et l’utilisation de combustibles sur ces lieux. Il y va de leur survie.

Aussi, ai-je instruit nos services compétents (la DSTE, la Police Municipale et le Coordonnateur Municipal de Sécurité urbaine) et les responsables des commerçants à nous proposer un plan de sécurisation de nos espaces marchands.

Dans les jours a venir, il devra être consolidé et valide par le Conseil Municipal en accord avec d’autres partenaires institutionnels, notamment les forces de police, les sapeurs pompiers et l’office national de la protection civile.

Enfin, j’en arrive à présent aux remous observés en début de semaine, au grand marche de Treichville et qui est en réalité un malentendu entre les commerçants et la SGMT représentant les intérêts de la SICOGI, toujours concessionnaire et propriétaire dudit marché, conformément au BOT qui la lie à la Mairie.

Nous comprenons le cri de cœur de nos mères et pères, de nos sœurs et frères, de nos filles et fils, qui y exercent et nous essayons de faciliter leurs activités. Nous les avons reçu afin de les entendre et nous impliquer davantage dans la recherche de solutions durables.

Comme signifie dans notre communique de presse, il y a trois jours de cela, je voudrais, au nom du conseil municipal, les exhorter a savoir raison garder et a s’en remettre au dialogue et à la négociation, c’est la voie la mieux indiquée et la plus responsable pour trouver des réponses a leurs préoccupations.

Ce passage en revue de l’actualité de ces dernières semaines, vient nous rappeler que la tache ne sera pas toujours aisée, certes, mais Elle a également l’avantage de mettre en lumière, notre capacité à surmonter les difficultés et à réussir notre pari.

L’une des portes d’entrée de cet impératif sera une planification intelligente de nos interventions orientées vers la durabilité. Cela nécessite que nous sortions définitivement de l’urgence et de l’improvisation. Les principaux problèmes de notre commune sont connus et des solutions existent, il nous incombe de les structurer et de les appliquer sereinement.

Notre plan stratégique de développement que nous avons baptise « Treichville 2020 » commandite auprès du BNETD sera restitué et validé dans les prochaines semaines, afin d’affiner nos choix stratégiques et nos plans sectoriels déjà en cours.

Le budget 2014, vous pourrez le constater est fortement handicape par la dette et la baisse de 10% de la quote-part des communes sur le recouvrement des taxes.

Cet environnement de choc, nous a conduit a renforcer nos accords de partenariat avec le secteur prive et les partenaires au développement, dans le cadre de l’intensification de notre approche de la coopération décentralisée.

Ainsi, pour ce mandat, nous mettrons un point d’honneur sur ce qu’il convient d’appeler désormais, et comme le gouvernement nous y a exhorte, le PPP, c’est-a-dire, le partenariat public-prive.

Dans cette dynamique, une série d’actions urgentes est déployée pour apporter des réponses immédiates et durables aux difficultés sans cesse récurrentes, relativement aux financements de nos activités.

Il s’agit notamment de :

➢ la concession d’une partie du recouvrement a un prestataire prive qui s’est engage a mobiliser le double des recettes concernées ;

➢ la mise en place d’une agence de développement autonome ;

➢ L’organisation avant la fin du premier trimestre du forum économique local.

Ces initiatives visent toutes a renforcer notre capacité de mobilisation de ressources et de financement des actions de développement, notamment la création d’emplois et la mise en œuvre du futur plan stratégique de développement.

Par ailleurs, le programme triennal 2014-2016, ainsi que le budget 2014, qui seront analyses par le conseil municipal, lors de la présente session devront refléter les besoins et les aspirations de nos populations et qui ont fonde notre discours programme, soutenu et approuve par le conseil municipal.

il s’agira donc de permettre la réalisation:

• De notre politique de partenariat public-prive et de délégation de services publics visant l’emploi et l’insertion socio-professionnelle ;

• Du renforcement de la gouvernance locale, avec l’organisation trimestrielle de journées citoyennes thématiques ; la redynamisation et le renouvellement des CGQ ; etc.

• La consolidation de notre politique de promotion humaine grâce a une série d’acquisitions et une meilleure visibilité de nos actions en matière d’éducation, de formation de promotion culturelle, de sport et de loisirs.

Au niveau culturel, notre commune s’apprête à abriter « la caravane des dix mots » un événement culturel francophone de renommée internationale, grâce au concours du docteur Mekachera que je voudrais remercier pour toutes ses actions en faveur de notre commune.

La protection civile et la cohésion sociale seront également renforcées

Nos efforts en matière d’aménagement, d’assainissement et de mobilité seront poursuivis et consolides avec l’embellissement de nombreux sites et surtout la réalisation d’un projet de mise en valeur du rond-point de la rue 12.

Tous ces chantiers pris en compte par notre budget nécessitent un accompagnement opérationnel adéquat, d’ou la restructuration de notre administration, par un cadre organique réaliste et adapte, ainsi que des ressources humaines de qualité, avec un haut sens du devoir et des résultats.

Et c’est pourquoi, avec l’accord du conseil municipal, j’ai commandite un audit organisationnel qui a débouché sur l’amorce d’un processus de restructuration de notre administration municipale, sanctionne par :

➢ La fusion de l’ex-direction de l’action sociale et l’ex- direction de la jeunesse du sport de la culture et des loisirs qui a abouti a la Direction des services Sociaux, Culturels et de Promotion Humaine (DSCPH),

➢ La création de la Direction des Affaires Administratives et de la Formation (DAAF) en remplacement de la Direction de l’Administration Générale et de la Formation du Personnel,

➢ La suppression de la Direction des Moyens Généraux,

➢ La recomposition et la création de nouvelles entités.


En outre, nous avons procédé à la répartition des attributions aux membres de la municipalité pour plus d’efficience.

Dans la stricte logique de cette reforme, nous avons procédé à des nominations. C’est le lieu pour le conseil municipal et moi-même, de féliciter les promus et les engager au sens du devoir et à la culture du résultat.

Pour ce faire, les uns et les autres, devront garder permanemment a l’esprit que ceux qui ont été promus et reconduits ne sont que des « primus inter pares », d’après cette expression latine qui veut dire « premier des égaux » et la confiance placée en eux doit se traduire en actions, en dépassement de soi et en loyauté.

Il faut impérativement faire prévaloir l’esprit de solidarité et d’équipe. Il ya une seule mairie, un seul maire et son conseil, une seule administration dont je suis le chef et le garant. J’y accorde un point d’honneur et je souhaite ne pas avoir à le redire.

Ces nominations ne concernent pas la durée de mon mandat. A tout moment, selon les circonstances, je peux être amené a procéder à des réaménagements ou des remaniements.

La commune de Treichville est notre bien commun et nos efforts doivent être conjugues pour mériter le bonheur des populations au service desquels nous sommes et qui placent leur confiance en nous.

L’ancienne équipe voudra bien également recevoir mes félicitations pour le travail abattu. Chacun et chacune d’entre eux a encore un rôle primordial a jouer dans notre administration.

Mesdames et messieurs, honorables invites, voici ainsi présente l’ambitieux chantier qui doit guider notre action commune, au profit de cette belle commune de Treichville, qui aspire a une réelle émergence.

Honorables invités, mesdames et messieurs, la présente session qui s’ouvre sera essentiellement budgétaire aura a analyser les cinq points suivants inscrits a son ordre du jour, a savoir :

1- Lecture et adoption du procès-verbal de la 3eme réunion du conseil municipal de l’année 2013 ;

2- Communication des procès-verbaux des 9eme et 10eme réunions de la municipalité de l’année 2013 ;
3- examen et adoption de l’etat mensuel d’execution du budget et des recettes au 31 décembre 2013 ;
4- Examen et adoption du programme triennal 2014-2015-2016;

5- Divers

Conformément a la loi organique municipale disposant en son article 37 nouveau que les réunions du conseil municipal sont publiques et les décisions arrêtées par celui-ci doivent être entérinées en séance plénière par vote en présence des administres de la commune, les deux premiers points inscrits a l’ordre du jour de cette réunion seront traites séance tenante et les trois autres feront l’objet de discussions en commission avant leur adoption en plénière.

je ne saurais terminer mon propos sans aborder une question qui me tient a cœur, celle de la réconciliations nationale, car aucun de nos efforts ne peut avoir de portée réelle, si le climat national n’est pas apaisé et rassurant.

Fort heureusement, les derniers développements de l’actualité dans notre pays laissent augurer, de vraies lueurs d’espoir, avec la décrispation du climat socio-politique marque par le retour d’exil de nos frères et la reprise du dialogue entre le gouvernement et l’opposition. Nous l’avions rappelé lors d’une interview que nous avions accordé a la presse, la semaine dernière : « il faut que nos amis du FPI aillent à ces discussion le cœur ouvert » et cela est valable pour toute la classe politique de notre pays, afin de rassurer nos populations et les investisseurs.

Notre commune N’zassa doit demeurer un territoire stable et cohésif, afin que nos diversités soient un socle de partage et de participation citoyenne.

mesdames et messieurs, honorables invites, c’est donc rassure, que nous renouvelons notre appel a l’union pour le développement de notre commune, que je voudrais, déclarer ouverte la 1ere réunion de l’année 2014 du conseil municipal de la commune de Treichville dont la clôture interviendra le lundi 27 janvier a 17 heures pour répondre à des exigences de calendrier imposé par la tutelle.

Je vous remercie.

Comment

 Commentaires



Comment