Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Politique

Mise en liberté provisoire de 32 pro-Gbagbo dont six ex-FDS
Publié le mardi 28 janvier 2014  |  APA


Crise
© Getty Images
Crise post electorale : procès du général Bruno Dogbo Blé
Mardi 2 octobre 2012. Abidjan. Plateau. Le général Bruno Dogbo Blé , ancien commandant de la Garde républicaine sous le régime de l`ancien président Laurent Gbagbo, est escorté jusqu`à son procès par des gendarmes ivoiriens.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Trente-deux personnalités proches de l’ancien Chef de l’Etat Laurent Gbagbo dont 6 éléments des ex-Forces de Défense et de Sécurité(FDS) ont été libérées, lundi, en fin d’après-midi par le 8è cabinet du tribunal de Première instance d’Abidjan Plateau, appris APA de source judiciaire.

32 détenus dont Martial Yavo, président intérimaire du Congrès des Jeunes Patriotes (COJEP de Charles Blé Goudé), deux militaires, trois gendarmes, et un policier ont recouvré la liberté provisoire après plusieurs mois de détention à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Le 31 décembre 2013, dans son message de fin d’année à la nation, le Président Alassane Ouattara avait évoqué un « réexamen des demandes de mise en liberté provisoire » des prisonniers pro- Gbagbo détenus dans les différentes prisons du pays.

Des centaines d’Ivoiriens proches de l’ancien Chef de l’Etat, Laurent Gbagbo sont incarcérés dans plusieurs prisons, suite à la crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011, ayant fait 3000 morts. Ces libérations devraient contribuer à l’apaisement du climat social en Côte d’Ivoire après plus d’une décennie de crise militaro politique.

Selon une source judiciaire, la liste des libérations est close. « Aujourd’hui c’est le 8è cabinet qui est venu pour libérer ses détenus, demain ça sera d’autres cabinets et d’ici à une semaine, nous aurons évacués les détenus inscrits sur la liste » a-t-elle ajouté.

‘’ Permettez-moi de ne pas vous dire au total combien de personne sont sur notre liste. Mais sachez que la majorité recouvrera la liberté. Ce n’est pas seulement les prisons d’Abidjan qui sont concernées mais aussi celles de Man, d’Agboville ….. Ce n’est qu’une liberté provisoire et ces personnes resteront toujours à la disposition de la justice chaque fois qu’elle aura besoin d’elles », a conclu la même source.

MC/hs/ls/APA

Comment

 Commentaires



Comment