Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Économie

Côte d’Ivoire: inauguration d’une quatrième mine d’or pour augmenter la production aurifère de 20%
Publié le mardi 28 janvier 2014  |  APA


Yamoussoukro
© Ministères par DR
Yamoussoukro : le premier ministre Kablan Duncan inaugure la mine d`or d`Agbaou
Lundi 27 janvier 2014. Le premier ministre Daniel Kablan Duncan procède à l`inauguration de la mine d`or d`Agbaou en présence de M. Neil Woodyer, PDG de Endeavour Mining Corporation, des ambassadeurs du Royaume Uni et du Canada et des ministres Jean-Claude Brou, Kaba Nialé et Adama Toungara



Voir tout l'album photo
Comment

 Vos outils




La Côte d’Ivoire a inauguré, lundi à Agbaou (200 km au Nord d’Abidjan dans le département de Divo), sa quatrième mine d’or en exploitation qui permettra d’augmenter la production aurifère annuelle du pays de plus de 20%, a constaté un envoyé spécial de APA sur place.

La mine d’or d’Agbaou, exploitée par la société Agbaou Gold Operations SA et détenue à hauteur de 85% par l’entreprise canadienne Endeavour Mining Corporation, 10% par l’Etat de Côte d’Ivoire et 5% par la Société pour le développement minier de la Côte d’Ivoire (SODEMI) a été inaugurée, par le Chef du gouvernement ivoirien, Daniel Kablan Duncan, accompagné pour la circonstance de quatre membres de son gouvernement.

Il s’agit du ministre de l’industrie et des mines (Jean Claude Brou), du ministre de l’énergie et du pétrole (Adama Toungara), de la ministre auprès du Premier ministre chargée de l’économie et des finances (Nialé Kaba) et du ministre auprès du Premier ministre chargé du budget (Abdourahmane Cissé).

Les ambassadeurs du Canada et de la Grande Bretagne ont également participé à cette cérémonie marquée en outre par une visite guidée de l’usine de traitement de la mine d’Agbaou et la signature d’une convention entre l’Etat et la société Endeavour, portant sur les modalités de gestion de cette mine.

Dans son message, le Premier ministre a relevé l’importance que le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara accorde à la mine d’Agbaou, dotée de la dernière pointe des technologies d’extraction des minerais.

"Notre secteur minier se présente progressivement comme un pilier de notre économie", a-t-il soutenu en mettant en exergue les efforts du gouvernement pour développer son secteur minier. A ce propos, M. Duncan a cité le nouveau code minier adopté par le gouvernement et transmis à l’Assemblée nationale.

La mine d’Agbaou entrera en phase de production commerciale au cours du premier trimestre de 2014 selon l’échéancier fixé et produira annuellement 100,000 onces (environ 3 tonnes) d’or en moyenne, a déclaré au cours de cette cérémonie, le Président directeur général de Endeavour Mining Corporation, Neil Woodyer.

Le premier lingot d’or produit à partir des circuits de lixiviation au charbon (CIL) et de concentration gravimétrique de l’usine de traitement de la Mine d’Agbaou a coulé en novembre dernier. Ce premier lingot de 16 kg est estimé à environ 350 millions de FCFA, selon le ministre ivoirien de l’industrie et des mines, Jean-Claude Brou.

Endeavour qui a obtenu son permis d’exploitation en 2012, a investi 160 millions de dollars US, soit près de 80 milliard de FCFA pour construire la mine d’or d’Agbaou. Les dépenses d’opérations à venir seront annuellement de 75 millions de dollars US, soit environ 37 milliards de FCFA.

La mine d’Agbaou qui a une capacité de réserve estimée à "35 tonnes" sera exploitée pendant huit ans et apportera de "nombreux revenus au pays à travers les charges salariales, les achats réalisés en Côte d’Ivoire, le paiement de dividendes, les taxes, les royalties et autres droits miniers versés à l’Etat".


Le projet permet la création de plus de 700 emplois directs de longue durée et apporte des bénéfices socio-économiques aux communautés locales et régionales. La Côte d’Ivoire comptait jusque-là trois mines d’or. La mine d’Ity (Ouest), la mine de Tongon (Nord) et la mine de Bonikro (Centre-Ouest) pour une capacité annuelle de plus de 12 tonnes.

"La mine d’Agbaou permettra de porter cette production de plus de 12 tonnes à près de 16 tonnes par ans", a déclaré le ministre de l’industrie et des mines, Jean-Claude Brou, soulignant l’immense potentialité du sous-sol ivoirien qui contient de l’or, du diamant, du fer, du nickel, du manganèse, de la bauxite et du cuivre.

L’entreprise britannique Amara mining a annoncé la semaine dernière à Abidjan la découverte d’un gisement de 180 tonnes d’or à Yaouré entre la capitale politique et administrative ivoirienne, Yamoussoukro et la ville de Bouaflé.

LS/APA


 Articles associés

 

Comment

 Commentaires



Comment