Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4256 du 3/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Sport

Fin du séminaire CAF-Clubs au Cap : Blatter veut des clubs professionnels en Afrique
Publié le lundi 3 fevrier 2014  |  Le Patriote




Comment

 Vos outils




La Clôture du séminaire entre la CAF et les clubs africains au Cap en Afrique du sud le vendredi a permis au patron du gouvernement mondial du football de donner son point de vue. Sepp Blatter a en effet rappelé aux clubs leur place au niveau de la Fifa. Le président de l’instance faitière du football planétaire a ensuite demandé aux clubs d’être professionnels. Il a rappelé que les clubs constituent un élément important dans la pyramide de la Fifa. Car, a-t-il argumenté, lors de la clôture de ce séminaire que sans les clubs « le football n’existerait pas ». C’est pourquoi le Suisse les appelé à « prendre une plus grande dimension dans les affaires. Avant de poser des questions. « Combien le football produit-il à ce jour ? Combien d’argent dépense-t-on pour les transfert des joueurs ?... ». A toutes ces questions, le patron de la Fifa a expliqué que les réponses se trouvent dans la professionnalisation dans la gestion des clubs. A ce séminaire étaient présents deux clubs ivoiriens. L’Asec mimosas et l’Africa sport d’Abidjan. Si le premier est bien engagé sur la voie montrée par Sepp Blatter, le second, l’Africa, doit mettre à profit ce qu’il a appris au Cap pour se mettre sur le chemin du professionnalisme. Car en réalité, l’Asec mimosas a déjà fait du chemin dans ce sens même s’il lui reste beaucoup à faire. Tous les clubs Ivoiriens doivent s’inspirer des conclusions de ce séminaire pour résolument tourner le dos à l’amateurisme et tenter de devenir de véritables clubs professionnels. La survie du football local est à ce seul prix.

KL

Comment

 Commentaires



Comment