Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Économie

La Côte d’Ivoire "déterminée" à faire du tourisme un moteur de la croissance économique
Publié le jeudi 6 fevrier 2014  |  Xinhua


Le
© Abidjan.net par Gnamien
Le Ministre du tourisme Roger Kacou anime une conférence de presse dans le cadre "Des Grands RDV de Fraternité Matin"
Jeudi 24 octobre 2013. Abidjan. Golf hôtel.Photo : Le Ministre du tourisme Roger Kacou


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN - Après les crises successives avec en prime la crise post-électorale de 2010 et 2011, le tourisme ivoirien qui avait pris du plomb dans l'aile reprend de manière progressive ses droits avec des actions tous azimuts visant à le relancer.

A plusieurs occasions, le gouvernement ivoirien a exprimé sa volonté de faire du tourisme un moteur de la croissance économique du pays.

"La Côte d'Ivoire veut faire du tourisme un maillon essentiel du développement de l'économie de service", a déclaré la porte-parole adjointe du gouvernement à l'issue d'un conseil des ministres.

En vue d'atteindre l'objectif d'une relance efficace du tourisme, des initiatives se succèdent.

Les autorités ont ainsi relevé des actions majeures telles que le programme de construction d'hôtels et l'organisation du Salon international du tourisme.



DES FACTEURS RASSURANTS



Pour le ministre ivoirien du Tourisme Roger Kacou, la Côte d'Ivoire est aujourd'hui un pays sécurisé avec l'amélioration de l'indice sécuritaire.

"La Côte d'Ivoire est redevenue fréquentable. L'indice sécuritaire s'est fortement amélioré et cela est facteur rassurant", a souligné le ministre.

Pour celui-ci, la normalisation de la situation dynamisera à coup sûr le secteur touristique.

"De 290 000 touristes en 2012, nous ambitionnons d'enregistrer 500 000 visiteurs par an à l'horizon 2015", a noté M. Kacou, relevant que les attentes pour 2020 sont de un million de touristes.



VALORISER LA CULTURE



De l'avis du directeur général de Côte d'Ivoire Tourisme Jean- Marie Somé, les diverses initiatives ont certes une incidence économique importante, mais ont aussi une grande portée culturelles.

Celui-ci a de ce fait plaidé pour la valorisation du patrimoine culturel ivoirien qui constitue selon lui un pan des attraits touristiques.

"Le culturel apparaît comme un produit majeur du tourisme ivoirien à promouvoir", a-t-il insisté, faisant état de nouveaux marchés de touristes à conquérir à l'extérieur dans des pays comme le Brésil, l'Afrique du Sud et la Chine.

Les acteurs du tourisme ivoirien ont également fait état de leur engagement à faire du tourisme un facteur de cohésion sociale, estimant qu'il se présente comme un facteur de contact et de rapprochement entre les peuples et les communautés.



DÉVELOPPER LE TOURISME INTERNE



Outre la volonté d'un accroissement significatif de nombre de touristes étrangers, le gouvernement a également encouragé les Ivoiriens à découvrir leur pays en pratiquant le tourisme interne.

Les autorités s'engagent ainsi à poser des actions incitatives telles que la réhabilitation des sites détruits ou détériorés avant ou pendant la crise, afin de proposer des éléments attractifs.

"Nous allons organiser des tours pour que chacun découvre la région et fasse les critiques nécessaires", a promis le directeur général de Côte d'Ivoire Tourisme Jean Marie Somé, insistant sur des actions incitatives s'articulant autour des voyages internes.



DES OPPORTUNITÉS D'EMPLOIS



Pour les responsables du tourisme ivoirien et des experts, le secteur touristique peut, au-delà des emplois qu'il suscite, générer également des emplois.

"Plusieurs activités sont liées au tourisme. La venue de touristes implique l'implication des agents des services hôteliers, des guides, des traducteurs, des artisans etc. Il s'agit d'un secteur dynamique en terme d'emplois surtout concernant les jeunes ", a relevé Edouard Tanoh, un expert.

Dans cette perspective de créer des emplois à travers les régions, les autorités ont décidé de la mise en place d'Offices régionaux du tourisme dans les collectivités décentralisées, dans le cadre du Projet d'appui au développement et à la valorisation du tourisme dans les collectivités ivoiriennes (PADVTCI).

"Ce projet vise à faire de leurs régions des pôles de tourisme à même de générer des devises au plan local, créer des emplois pour les jeunes et favoriser la cohésion sociale au profit de leurs vaillantes populations", explique le ministre du tourisme Roger Kacou, invitant les élus ivoiriens à contribuer à sa promotion dans leurs zones respectives, pour le redécollage du tourisme en Côte d' Ivoire.

Pour le ministre, le tourisme qui se présente comme une très grande richesse, doit alors s'orienter vers les jeunes et les femmes pour réduire la pauvreté et la précarité.

A plusieurs occasions, la Côte d'Ivoire a réitéré sa volonté de redorer son image en matière de tourisme après la parenthèse de la crise.

Au cours d'une visite dans le pays, le secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), Frangialli Francesco, le ministre a noté que "le pays regorge d'immenses potentialités touristiques qui n'attendent qu'à être mises en valeur", faisant la promesse d'apporter l'appui de l'institution qu'il dirige pour la relance du tourisme ivoirien.

Comment

 Commentaires



Comment