Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3030 du 8/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Sport

Omnisports / Fib-Cno-Civ : Voici la pomme de discorde
Publié le samedi 8 fevrier 2014  |  L’intelligent d’Abidjan




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Comité national olympique de Côte d’Ivoire (Cno-Civ) a annoncé la tenue d’une nouvelle élection à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Boxe (Fib). Ce scrutin devrait permettre d’élire un président reconnu par l’Association Internationale de Boxe Amateur ( Aiba). Dans un mois la Côte d’Ivoire devrait connaitre un nouveau président de la Fib. Le hic c’est que, la Côte d’Ivoire a depuis le 26 janvier 2013 son président, en la personne d’Adebayo Wayebi (Waby Spider).

Entre l’actuel comité directeur de la Fédération ivoirienne de Boxe (Fib) et le Comité national olympique de Côte d’Ivoire ( Cno-Civ), c’est le désamour depuis l’élection de Waby Spider à la présidence du noble art ivoirien. Une désaffection qui s’est accentuée depuis quelques jours, lorsque le général Lassana Palenfo a annoncé une élection dans un mois. En fait, le Cno-Civ, représentant l’Aiba dit ne pas reconnaître l’actuelle équipe dirigeante du noble art. Selon le Cno-Civ, le comité directeur de la Fib a été élu à l’issue d’une assemblée générale convoquée par le ministère en charge des Sports. Le général Palenfo et son staff dénoncent une ingérence du ministère des Sports. Une attitude que n’approuve pas l’Aiba. Qui avait suspendue la Côte d’Ivoire des ses activités, en raison d’une faute lourde commise par l’ancien président Arsène Yoboué. Pour réintégrer l’instance internationale, La Côte d’Ivoire se doit de s’acquitter d’une amende. La somme de 2 610 000 FCFA a été versée par la Fib pour faire lever la sanction de la Côte d’Ivoire. Un montant transmis le 27 mai 2013 au Cno-Civ par le président ‘’contesté’’ de la Fib . « Nous sommes heureux de vous informer que Aiba a reçu le paiement de l'amende payable par la Fédération ivoirienne de boxe. Malgré le fait que l' amende infligée à l'ancien président de la fédération n'a pas encore été payé , nous considérons cet acte comme un geste de bonne volonté , la suspension provisoire imposée à la Fédération ivoirienne de Boxe a été levée avec effet à partir d'aujourd'hui , le 14 Août ,2013 », a fait savoir Ho Kim le patron de l’Aiba à travers un courrier transmis au Cno-Civ en date du 22 août 2013 .Toutefois, l’Aiba exige la tenue d’un scrutin. Et c’est le point de désaccord entre la Fib dirigée par Waby Spider et le Cno-Civ conduit par le général Lassana Palenfo. Le courrier de l’Aiba recommande au Cno-Civ d’aider la fédération à l’organisation de la nouvelle élection. « L'article 13.1 des statuts Aiba stipule qu'aucune fédération nationale n’est autorisée à rester sans un président élu pour une période supérieure à six (6) mois. Dans ces circonstances, et conformément à l'article 13.2 des statuts, Aiba invite le Comité national olympique à aider la Fédération Ivoirienne de Boxe à organiser de nouvelles élections immédiatement. Ces élections doivent être organisées dans les trois mois de la date de cette lettre, à savoir au plus tard le 14 Novembre 2013 », peut-on lire dans le même courrier. Si l’on s’en tient à ce courrier, la Fédération actuelle, avec l’aide et le soutien du Cno-Civ se doivent de conjuguer leur énergie pour convoquer une nouvelle assemblée. « L’Aiba demande aux Cno-Civ de nous aider à organiser de nouvelles élections et Cno-Civ veut s’approprier cette tâche. Ce n’est pas normal. Le Cno-Civ ne peut pas être juge et partie », dénonce Waby Spider. Qui reprouve la démarche du Cno-Civ dans cette affaire. « Ce sont des propos auxquels il ne faut pas trop se fier. Nous n’avons reçu aucun courrier de la part du Cno-Civ. Nous sommes plutôt dans un processus de réconciliation avec l’AIBA. Dites à ceux qui annoncent des élections à la Fédération de boxe que la Fib n’appartient ni au Cno-Civ, ni à son président, ni à personne d’autre qu’aux clubs de boxe. Seuls les clubs de boxe, sont habilités à entamer de telle démarche. Donc, pour l’heure, nous considérons que, ce sont de simples rumeurs. Mais si cela devait s’officialiser, le comité directeur apportera une réponse appropriée ». Selon le Comité national olympique, cette élection ne peut être organisée par cette fédération. Qui n’est pas reconnue. Raison pour laquelle, le général Palenfo a décidé d’en finir avec cette crise. « Nous allons bientôt lancer le processus de mise en place d’une fédération de la boxe professionnelle. Les candidatures seront ouvertes et un président sera élu », a lancé le général lors de la présentation de son nouveau bureau exécutif.

Ange Kouadio

Comment

 Commentaires



Comment