Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Art et Culture

Le Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké rouvert officiellement
Publié le dimanche 23 fevrier 2014  |  AIP




Comment

 Vos outils




 Vidéos


- 30/1/2014


 Dans le dossier

Bouaké - Fermé au début de la crise militaro-politique du 18 septembre 2002, le centre culturel Jacques Aka de Bouaké a rouvert officiellement ses portes samedi, après des travaux de réhabilitation de la salle de spectacle grâce à un don de 300 millions de FCFA du chef de l'Etat, Alassane Ouattara.

Avant de remettre officiellement les clés du bâtiment principal réhabilité aux autorités de la ville, le directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie, M. Dembélé Fausséni, a indiqué que la réouverture de ce centre va contribuer à "la renaissance de la culture à Bouaké" et mettre en mouvement toute la Côte d'Ivoire culturelle, parce que Bouaké est une ville de référence, a-t-il ajouté.

Le premier adjoint au maire de la commune, M. Ouattara Zoumana, a salué la remise en l'état de ce centre et remercié le gouvernement et le président Alassane Ouattara, pour l'effort qui est fait.

Cette réouverture, selon lui, permet de "scruter l'horizon avec beaucoup d'espoir", parce que la ville avait besoin de ses atouts culturels tels que le centre culturel Jacques Aka, le carnaval de Bouaké et la piscine municipale qui faisaient son charme.

"La culture, c'est l'âme du peuple. Un peuple acculturé est sans âme", a lancé le président du conseil régional de Gbèkè, Jean Kouassi Abonouan, qui a salué également la renaissance de cette maison de la culture qui était, a-t-il rappelé, le "fleuron de la ville" et qui va servir à nouveau à l'organisation de spectacle.

Le directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie a souligné la nécessité de cette réouverture pour les populations, vu l'engouement suscité par l'émission de divertissement organisé par la RTI à l'occasion de la visité présidentielle et le spectacle des humoristes, ''bonjour 2014''.

Il a promis le soutien du conseil régional à l'organisation et la création d'activités culturelles, avec la collaboration de la mairie, des nouveaux espaces d'expression culturelle.

Le centre était, indique-t-on, un lieu de divertissement des expatriés vivant en Côte d'Ivoire, jusqu'en 1971. Après cette date, il a été ouvert au grand public et rebaptisé, le 7 février 1974, du nom d'un fils de la région, Jacques Aka, lors d'une cérémonie officielle inaugurale qui s'était déroulée en présence du ministre d'Etat d'alors Auguste Denis.

Nbf/kp

Comment

 Commentaires



Comment