Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4274 du 24/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Société

Botro / Suite au décès tragique de deux élèves : N’Zanikro reçoit la compassion de la République
Publié le lundi 24 fevrier 2014  |  Le Patriote




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

En marge de l’ouverture du séminaire national de l’association des chefs d’établissements et adjoints du secondaire de Côte d’Ivoire, la ministre de l’Education nationale et de l’enseignement technique s’est rendue à N’Zanikro, localité située à 2 km de Botro. A la tête d’une forte délégation, Kandia Camara y est allée pour exprimer la compassion du gouvernement et du chef de l’Etat, suite au décès tragique de Konan Kouadio Ghislain et de Kouakou Affoué Sainte Florence, respectivement élèves en classe de CP1 et de CP2 au groupe scolaire de N’Zanikro. « Je suis venue, au nom du gouvernement et du chef de l’Etat, vous saluer et pleurer avec vous. Le malheur qui a frappé N’Zanikro, a aussi frappé la communauté éducative et toute la nation. Nous souhaitons prompt rétablissement aux blessés et adressons notre réconfort aux familles endeuillées. », s’est exprimée Kandia Camara avec beaucoup d’émotion, devant les populations de N’Zanikro. A chacune des familles endeuillées, la ministre a offert une enveloppe de 250 000 FCFA et 500 000 FCFA pour les blessés. Au nom des chefs de N’Zanikro et Komo, Loukou N’Zué a remercié la délégation pour son soutien moral et financier. « Merci pour avoir effectué le déplacement jusqu’à N’Zanikro et merci pour votre réconfort. C’est la volonté de Dieu qui s’est accomplie », a-t-il indiqué. Pour rappel, les élèves de N’Zanikro s’étaient rendus à 200 m de l’établissement, dans une carrière, le 13 février dernier, à la recherche de sable pour le dallage d’une salle de classe en construction dans le groupe scolaire. Et cela, à la demande de N’Guessan N’Guessan Albert, président du COGES du groupe scolaire. Sur le site, est survenu un éboulement faisant 13 blessés et 2morts. Toute chose qui a provoqué la colère des villageois, ayant pris pour responsables, les enseignants. Les esprits s’étant surchauffés, la prompte intervention des autorités administratives et policières a permis d’éviter le pire. Depuis hier, les deux élèves reposent au cimetière dudit village.

Coulibaly Souleymane, correspondant

Comment

 Commentaires



Comment