Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4276 du 26/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Politique

3 questions à Kpanhi Siméon, porte parole congrès du MFA : “Le congrès a donné son accord total pour la candidature unique à Ouattara”
Publié le mercredi 26 fevrier 2014  |  Le Patriote




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le mouvement des forces d’avenir (MFA) a tenu son congrès samedi dernier. Le président du parti, Innocent Anaky Kobena, candidat à sa propre succession, a été réélu sans surprise. Le porte-parole du congrès, Kpanhi Siméon, revient dans cet entretien sur les résolutions qui ont sanctionné cette rencontre. Non sans souligner que le Congrès a donné son accord pour la candidature unique au sein du RHDP du président de la République en 2015.
Le Patriote : Kpanhi Siméon, vous étiez le porte-parole lors du Congrès de votre parti, le MFA. Quel est votre sentiment après ce rassemblement ? qui a vu la réélection d’Anaky Kobenan à la tête du parti ?

K S : Je voudrais tout d’abord dire merci à nos militants qui se sont mobilisés pour la réussite de cet évènement important dans la vie d’un parti politique. Ils sont venus de toutes les villes du pays pour répondre à l’appel du congrès. Nous attendions 6 000 à 7 000 militants, nous sommes allés au delà. Nous étions 10 000 personnes à assister à la cérémonie d’ouverture. C’est aussi l’occasion pour moi en ma qualité de porte-parole du congrès de remercier l’ensemble des partis politiques du RHDP et des autres partis qui nous ont fait l’amitié d’être présents au plus haut niveau à notre congrès. Le RDR avec le secrétaire général par intérim, Amadou Soumahoro, le PDCI avec son secrétaire exécutif, Maurice Kakou Guikahué, l’UDPCI, avec son président Mabri Toikeusse, le FPI avec Miaka Oureto, le PIT avec son président, Aka Ahizi… Avec la présence de tous ces partis, nous avons eu la preuve que le MFA compte sur l’échiquier politique ivoirien. A tout point de vue le congrès a été un franc succès. C’est pourquoi nous pouvons affirmer que nous sortons très satisfaits du congrès qui a tracé les sillons d’un parti neuf avec de grandes ambitions.

LP : Justement, il ya eu des résolutions. Quelles sont, selon vous, les plus importantes?
KS : Le thème que nous avons traité au cours de ce congrès était ‘’le MFA face aux défis de l’avenir pour une Côte d’Ivoire nouvelle’’. C’était l’occasion pour nous de nous projeter dans l’avenir concernant les objectifs à atteindre durant les 5 années à venir. Les travaux nous ont permis de comprendre que notre parti a besoin de restructuration. C’est pourquoi le congrès a décidé que désormais dans tous les districts il y aura un délégué du parti qui va agir comme un président local pour implanter véritablement le parti sur toute l’étendue du territoire national. Nous voulons être plus proches des populations pour ‘’vendre’’ nos idéaux. Ensuite nous procéderons à la mise en place d’une instance d’analyse politique qui se chargera de réfléchir sur les actions stratégiques du parti et de l’orientation de son combat politique. Cette structure aura donc pour mission la réflexion et la proposition. Au regard de tout cela vous allez voir très bientôt un parti organisé, engagé à atteindre les objectifs qu’il s’est assignés.

LP : Est-ce que le congrès a bordé les questions relatives la vie et à l’avenir du RHDP?
KS : Bien-sur. Nous avons abordé ces questions parce que nous sommes membre du cette coalition dont la vie et l’avenir nous préoccupent. Par ailleurs, le MFA a salué les actions menées par le président de la République, Alassane Ouattara pour le développement et la prospérité du pays. Aujourd’hui il est clair qu’un bâtisseur infatigable issu des rangs du RHDP est à la tête de la Côte d’Ivoire pour le bonheur des Ivoiriens. Le congrès a également demandé au chef de l’Etat de poursuivre ses efforts en faveurs du développement, de la prospérité et du bien-être des populations. Nous avons aussi souhaité que le dialogue politique se poursuivre afin que le ‘’vivre ensemble’’ soit une réalité en Côte d’Ivoire de sorte à ramener la stabilité et la paix. Relativement à la question de la candidature unique le congrès a exprimé son adhésion totale à la candidature unique du président de la République en 2015, nonobstant les réglages éventuels à faire. Le MFA estime que c’est à ce prix que la Côte d’Ivoire peut retrouver son lustre de pays de paix, de stabilité résolument engagé sur le chemin de la croissance économique. Le bilan du président, Alassane Ouattara en 3 ans d’exercice du pouvoir parle déjà. Nous estimons donc qu’il faut continuer avec lui pour permettre à la Côte d’Ivoire d’intégrer le cercle des pays émergents. C’est pourquoi le congrès a donné son accord total pour la candidature unique du président de la République.

Réalisé par Lacina Ouattara

Comment

 Commentaires



Comment