Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4276 du 26/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Société

San-Pédro : Cohésion sociale / L’ADDR et SFCG sensibilisent les populations
Publié le mercredi 26 fevrier 2014  |  Le Patriote




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Une halte, le temps d’une journée pour sensibiliser les populations et les ex-combattants sur la cohésion sociale et la réconciliation. C’est la cérémonie organisée conjointement par l’Autorité pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration (ADDR) et Search For Common Ground (SFCG) à San-Pedro. C’était le lundi dernier, à la place Simpo, face au bataillon de l’ONUCI à San-Pedro. Placée sous la présidence du Préfet de région, Coulibaly Ousmane, celui-ci exhortera à la cohésion en ces termes : «Chacun de nous doit vivre en parfaite harmonie avec son frère, sa sœur, son ami sans la moindre crainte et construire avec lui, des lendemains meilleurs. Cela ne peut se faire sans une réconciliation vraie. Il est capital d’accompagner les ex-combattants dans leurs efforts inlassables de réconciliation mutuelle ». S’adressant aux ex-combattants, il poursuivra : «Je vous félicite pour avoir accepté de tourner le dos définitivement aux armes et de vous inscrire dans le processus de développement de notre nation.

Apportez la bonne nouvelle à vos frères et sœurs non encore informés ou encore réticents ». Avant de conclure, le Préfet Coulibaly a lancé un appel aux personnes encore hors du pays : «A tous ceux qui sont encore en exil, je les invite à rentrer sans crainte et à saisir les opportunités qui leur sont offertes. Ils sont plus en sécurité ici chez eux que partout ailleurs». Bien avant le Préfet, des allocutions avaient été faites dont celle du chef du bureau régional ADDR, Coulibaly Zoumana. Il a exhorté tous les ex-combattants, sans distinction d’origine, à s’approprier l’esprit de l’ADDR pour une Côte d’Ivoire réconciliée. S’en est suivi une lecture de l’engagement des ex-combattants à épouser le processus de la réconciliation. Des carnets d’épargne ont été remis symboliquement à certains. Il faut rappeler que la veille dimanche, sous le préau de la chefferie Kroumen à Séwéké 2, s’était tenu le forum du « Dialogue communautaire » conduit par SFCG avec Tandia Mahamadou et son équipe. Ce forum sur la perception réciproque ex-combattants-populations visant à accompagner ces ex-combattants dans le processus de leur démobilisation et de leur réinsertion professionnelle dans le tissu économique et social. Autour de trois (03) interrogations fondamentales « La perception que les ex-combattants ont d’eux-mêmes ? », « La perception que les EC ont de la population et celle que la population a des EC ? » et « Difficultés vécues présentement par les EC au sein des communautés. Comment se passe la cohabitation entre population et EC ? ». Autour de ces questions, la chefferie Kroumen, les chefs communautaires et religieux, les femmes, les jeunes et les ex-combattants se sont exprimés à travers des échanges très instructifs. Dans l’après midi, un match de gala dit ‘’Match de la réconciliation’’ a opposé l’équipe de toute la jeunesse confondue à celle des ex-combattants.

SORY BLINTIAKA (Correspondant)

Comment

 Commentaires



Comment