Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Politique

Côte d’Ivoire : mobilisation tout azimut autour d’une candidature unique de M. Ouattara en 2015
Publié le jeudi 27 fevrier 2014  |  Xinhua


Présidentielle
© Abidjan.net par Marc Innocent
Présidentielle 2015: un groupement de députés ``Le G25`` soutient l`idée d`une candidature unique au RHDP
Mardi 17 Décembre 2013. Abidjan. Un groupement de députés ``Le G25`` , issus de divers partis politiques a declare par la voie de son porte parole qu`il soutient l`idée d`une candidature unique au RHDP. Le G25 envisage plusieurs actions en vue vulgariser cette option. Photo: Philippe Légré, président du Conseil régional du Gbôkle.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN, Les soutiens pour une candidature unique issue de la coalition au pouvoir, autour d'Alassane Ouattara, en vue de l'élection présidentielle annoncée pour 2015 en Côte d'Ivoire se multiplient.

Après le G25, un groupe de 25 députés qui bat campagne pour que le président Ouattara soit le seul candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) en 2015, un autre mouvement de soutien vient d'être porté sur les fonts baptismaux à l'initiative d'élus locaux, de parlementaires et de représentants de la société civile.

"Plus qu'un mouvement, il s'agit d'un engagement citoyen auquel je voudrais inviter l'ensemble des Ivoiriens et Ivoiriennes", a déclaré l'un des porte-voix du mouvement, Philip Légré, président du conseil régional du Gbôklé (sud-ouest).

Dénommée "Mouvement national de soutien à la candidature unique-RHDP (Monascau-RHDP)", la nouvelle plate-forme pour un "consensus" autour de M. Ouattara a officiellement lancé ses activités jeudi à Abidjan.

Selon ses initiateurs, Monascau-RHDP se veut "une plate-forme à la disposition de tout Ivoirien, quelle que soit sa catégorie sociale ou son niveau d'instruction, pour exprimer sa volonté de voir rempiler en 2015 l'équipe RHDP qui, avec à sa tête Alassane Ouattara, a accompli des miracles" en deux ans d'exercice de pouvoir.

Le mouvement entend également oeuvrer à "faire accepter par le plus grand nombre d'Ivoiriens" l'idée d'un "consensus" autour d'Alassane Ouattara, tout en travaillant "au raffermissement" des liens entre alliés houphouëtistes.

Lors d'une cérémonie samedi à Fresco (sud-ouest), l'un des animateurs du G25 avait fait remarquer que "le premier consensus autour de Félix Houphouët-Boigny" (premier président ivoirien, 1960-1993) a donné à la Côte d'Ivoire son "premier miracle économique", non sans soutenir que "le deuxième consensus autour d'Alassane Ouattara permettra à la Côte d'Ivoire d'avoir son deuxième miracle économique".

Même son de cloche avec Philippe Legré du Monascau-RHDP: "la sécurité est de retour, notre pays a fière allure, les investisseurs se bousculent à nos portes, beaucoup de grands chantiers sont en cours. Tous ces faits méritent que l'on soutienne le président Ouattara".

L'idée d'une candidature unique du RHDP est contestée par une frange de militants du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, d'Henri Konan Bédié), principal allié d'Alassane Ouattara.

Selon un analyste du PDCI favorable à la pluralité de candidatures, "un parti qui fait volontairement l'impasse sur une échéance électorale prépare son cercueil".

"Aucun parti ne peut donc accepter de servir de marche pied au candidat d'un autre parti", estime-t-il appelant à la pluralité des candidatures pour des élections "vraiment démocratiques, pluralistes et transparentes" en lieu et place d'une "candidature unique négociée entre dirigeants de partis".

"On ne change pas une équipe qui gagne", ne cesse pourtant de répéter, de son côté, le président du PDCI pour signifier sa position personnelle sur l'idée de la candidature unique avec Ouattara.

Alassane Ouattara est en convalescence à Paris (France) depuis le 2 février où il a été opéré d'une sciatique, selon un communiqué de la présidence ivoirienne publié le 9 février.

Des informations fournies par le président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro, qui assure avoir vu "en chair et en os" Alassane Ouattara "en pleine forme", appuyées par des photos diffusées jeudi par le service de la présidence, viennent battre en brèches les rumeurs qui circulaient sur le pronostic vital qui serait engagé sur le cas du président du ivoirien après son opération.

Selon des sources concordantes, Alassane Ouattara pourrait regagner Abidjan dimanche.

Comment

 Commentaires



Comment