Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Économie

Korhogo/Anacarde: respect du prix d’achat bord champs fixé à 225 F et des supports de commercialisation, les préfets et sous préfets sollicités
Publié le lundi 3 mars 2014  |  Ivoire-Presse




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Une mission du conseil coton- anacarde conduite par Basssifou Ouattara administrateur, a rencontré les producteurs, les operateurs économiques et les autorités administratives des zones de productions des régions du centre et du nord de la Côte d’Ivoire.

C’était du 02 au 03 mars 2014 dont l’objectif est de s’enquérir des résultats d’application des textes en ce début de reforme de la filière. « nous sommes venus sur le terrain pour s’enquérir des résultats de l’applicabilité des textes notamment le prix d’achat bord champs fixé à 225 f par le gouvernement ivoirien, des supports de commercialisation que sont la délivrance des reçus d’achat aux producteurs , la présentation des fiches de transfert pour l’acheminement de l’anacarde des zones de pre-collectes vers les magasins de collecte et des magasins portuaires d’Abidjan , le volet sacherie et l’interdiction de la fuite des produits agricoles notamment l’anacarde vers les pays voisins ». Ensuite la remise des documents aux autorités préfectorales pour l’installation des comités villageois a-t-il précisé .

La mission a rencontré précisément les autorités préfectorales, les élus , les operateurs économiques et les producteurs des villes de Dimbokro, Katiola, Dabakala, korhogo et Ferké a dit un satisfecit en ce début de campagne et demande l’implication des préfets et- sous préfets pour le respect des textes.


Que les producteurs s’inscrivent massivement dans les registres des comités villageois car tant que vous n’êtes pas identifier vous ne bénéficier pas de la sacherie. Ensuite l’acheteur doit donner un reçu après l’achat de l’anacarde quel que soit le poids et le producteur doit exiger de l’acheteur un reçu. Ce qui va permettre de connaitre les statistiques de production et des avantages qui y sont liés. Les pisteurs doivent se faire enregistrer au risque de voir retirer l’agrément de leur employeur a souligné Bassifou Ouattara .


Nous ne sommes pas là pour sanctionner les exportateurs mais pour le bonheur de tous les acteurs... Selon lui ceux qui ne respecteront pas les lois et décrets du gouvernement subiront la rigueur de la Loi. Konaté Mamadou président du conseil d’administration de la coopérative des producteurs agricoles du district des savanes (coopares) a émis une doléance pour le contrôle local du taux d’humidité avant l’acheminement vers le port d’Abidjan « ou les dépenses deviennent énormes si le camion est classé au-delà de 10 le taux d’humidité demandé ».

Que les autorités administratives nous aident à aider nos parents (producteurs, acheteurs et pisteurs) à respecter ce que le président de la république a voulu pour l’anacarde pour le bien être acteurs de cette filière a souhaité l’a dminsitrateur du conseil du coton anacarde. Lassina Binaté secrétaire général 2 de la préfecture de Korhogo a dit mettre tout en œuvre à travers l’installation des comités villageois pour le respect des lois de la reforme anacarde.

Benego TOURE
Correspondant

Comment

 Commentaires



Comment