Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage

Lancement
© Primature par DR

Lancement
© Primature par DR



 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Économie

Côte d’Ivoire: lancement d’un Programme national de restructuration et de mise à niveau des industries
Publié le vendredi 7 mars 2014  |  APA


Lancement
© Primature par DR
Lancement d`un Programme national de restructuration et de mise à niveau des industries
Jeudi 6 mars 2014. Abidjan. Un Programme national de restructuration et de mise à niveau (PNRMN) des industries ivoiriennes a été lancé avec pour objectif de développer la production industrielle, de promouvoir l’investissement et l’emploi, tout en améliorant la compétitivité des entreprises industrielles au niveau régional et international.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Un Programme national de restructuration et de mise à niveau (PNRMN) des industries ivoiriennes, d’un coût de 152 milliards de FCFA a été lancé, jeudi, à Abidjan avec pour objectif de développer la production industrielle, de promouvoir l’investissement et l’emploi, tout en améliorant la compétitivité des entreprises industrielles au niveau régional et international.

Le PNRMN qui couvre la période quinquennale 2014-2018, cible les entreprises industrielles et les entreprises rendant des services à ces industries, ayant une activité formelle de plus de deux années, ainsi que les laboratoires et les institutions d’appui aux entreprises.

Au total ce sont environ 150 structures qui devraient bénéficier de ce programme. Le volet «Restructuration» du programme vise à renforcer les fonds propres des entreprises participantes pour leur donner la capacité d’investir et de se développer.

Le volet «Mise à Niveau» vise à accompagner les entreprises dans une démarche d’amélioration continue, pour hisser leurs processus de fabrication et leurs productions au niveau des entreprises qui respectent les normes les plus exigeantes au plan international.

Selon le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, il s’agit de créer un cadre global de compétitivité incluant d’une part une assistance pour renforcer la performance des entreprises et d’autre part des investissements devant leur permettre d’améliorer leurs rendements et de baisser leurs coûts de production.

Ce programme permettra aux entreprises industrielles et ivoiriennes d’être en meilleure position pour affronter la concurrence régionale et internationale.

Le coût total du projet est projeté à 152,6 milliards de FCFA. Les différentes parties prenantes y contribueront, établissant ainsi un véritable partenariat secteur public- secteur privé.

L’apport des entreprises ciblées sera de 26,63 milliards, soit 17,5%, tandis que les financements des banques et établissements financiers seront de 96,81 milliards de FCFA, soit 63,4%.

Les appuis des partenaires techniques et financiers de l’Etat seront de 28,21 milliards de FCFA soit 18,5% et l’Etat contribuera seulement pour 950 millions de FCFA, soit 0,6%.

"Un dispositif de garanties sera mis en place conjointement par l’Etat, les fonds de garantie régionaux, et les bailleurs internationaux pour couvrir jusqu’à 60% du montant des crédits qui seront donc consentis", a précisé le Chef du gouvernement ivoirien, Daniel Kablan Duncan.

Il a annoncé dans la foulée que l’Union Européenne a d’ores et déjà mis en place un financement de près de 720 millions de francs CFA pour accompagner dès 2014 une vingtaine d’entreprises industrielles.

"Je me réjouis qu’à fin février 2014, 12 entreprises aient déjà adhéré au programme d’amorçage de ce programme, dont 9 ont déjà engagé leurs missions de diagnostics, et que 10 autres entreprises aient sollicité le bénéfice de cet outil", a poursuivi M. Duncan.

Le Comité de Pilotage, organe d’orientation et de supervision du programme, comprendra en son sein des représentants du secteur public et du secteur privé.

La société de gestion du programme sera quant à elle une société d’économie mixte dont le capital sera détenu à hauteur de 60% par le secteur privé.

"Nous restons convaincus que la mise en œuvre du Programme National de Restructuration et de Mise à Niveau conduira à une plus grande compétitivité des entreprises industrielles ivoiriennes, à une hausse de la production et de la valeur ajoutée des entreprises bénéficiaires et de leurs sous-traitants", a souligné le Premier ministre Daniel Kablan Duncan.

Face aux enjeux importants du Programme, M. Duncan a saisi l’occasion pour exhorter les entreprises industrielles ivoiriennes éligibles au programme, à y adhérer et à engager sans tarder les diligences qui leur permettront de tirer pleinement profit de ce dispositif.

Le Programme National de Restructuration et de Mise à Niveau devra permettre au pays de s’inscrire sur la liste vertueuse des pays performants, offrant les conditions du développement et de la compétitivité des entreprises en tant qu’outils pour la création d’emplois nombreux et décents, le progrès et le bien-être des populations.

Le PNRMN prend le relais du programme régional de l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA), dont la phase pilote a été lancée en 2007 en Côte d’Ivoire et s’est achevée en 2013. Le Programme régional de l’UEMOA a ainsi permis d’accompagner 13 entreprises, dont 4 ont pu bénéficier d’un financement pour réaliser leurs plans d’actions.

La contribution de l’industrie ivoirienne au Produit intérieur brut (PIB) a été d’environ 30% en 2011, avec le sous- secteur manufacturier atteignant alors 19% du PIB. L’objectif fixé par le gouvernement est d’atteindre une contribution de 40% pour le secteur industriel en 2020, à l’instar des pays émergents.

LS/APA


 Articles associés

   

Comment

 Commentaires



Comment