Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3055 du 10/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Sport

Fédération Ivoirienne de Boxe / Reprise annoncée de l’élection du Président: Alain Lobognon désavoue le Général Palenfo
Publié le lundi 10 mars 2014  |  L’intelligent d’Abidjan


Séance
© Abidjan.net par Atapointe
Séance du conseil des ministres du 08 janvier 2014 au Palais présidentiel
Mercredi 08 janvier 2014. Abidjan. Le Chef de l`Etat, Alassane Ouattara préside le premier conseil des ministres de l`année 2014. Ph : Alain Lobognon


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Après le challenge des débutants à Adjamé en février dernier, la Fédération ivoirienne de boxe a posé le ring au palais des sports de Treichville. C’était le vendredi 7 mars 2014 lors de la 2e journée du challenge national des néo-pros et professionnels. Cette journée a été rehaussée par la présence du ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, Alain Lobognon. Le patron du sport en Côte d’Ivoire a saisi cette occasion pour mettre fin au débat sur la reprise annoncée de l’élection à la fédération ivoirienne de boxe: «La fédération actuelle est la seule reconnue» désavoue ainsi le Général Palenfo, qui avait dit que le CIO locale avait pleine compétence pour décider. «Waby Spider est le seul président élu de la fédération reconnu par l’Etat de Côte d’Ivoire. Il n’y aura pas de nouvelles élections. Waby Spider a remporté l’élection de janvier 2013, il a mis K.O ses adversaires. Je voudrais demander aux encadreurs, aux présidents de clubs de ne pas se laisser distraire. Il n’y aura pas de nouvelles élections. Le débat est terminé», a soutenu Alain Lobognon. Pour qui la boxe est une priorité de l’Etat de Côte d’Ivoire. « C’est la discipline n°1, c’est la Boxe. Nous avons pris des engagements financier vis-à-vis de cette discipline que nous allons honorer. Les clubs, les encadreurs recevront le matériel promis », dira-t-il. Des paroles qui ont réconforté les boxeurs de la soirée qui ont donné le meilleur d’eux mêmes sur le ring. Sur cinq combats à l’affiche, trois se sont soldés par des KO. Le premier est l’œuvre de Coulibaly Kader ( vengero) chez les néo-pro dans la catégorie super welter. S’il a été nettement supérieur à Sahongo Sekouba lors des cinq premières reprises, Coulibaly Kader (vengero) a attendu l’ultime round, pour porter le coup de grâce à son adversaire, qui sera KO. Comme Coulibaly Kader, Yacouba Touré s’est imposé par KO à la 6e reprise face Sari Zakaridja chez le mi-lourd (néo-pro). Pour le championnat des professionnels, l’unique KO est intervenu chez les poids lourd. Alié Kaboré n’a pas attendu d’arriver au terme des 8 rounds pour faire plier l’échine à Gouba Arouna. Seulement deux reprises ont suffi à Kaboré pour envoyer au tapis Arouna. Quand il n’y a pas de KO, ce sont les puncheurs qui se démarquent par leur technique. C’est le cas des Coulibaly Issouf, chez les super welters ( Pro). Il est venu à bout de Koné Moussa aux points à l’unanimité des trois juges. La précision de ses coups, sa gestuelle sur le ring, sa technique de défense, ses enchaînements (gauche-droit-crochet) ont séduit le public. Koné Moussa, malgré cette défaite au point, a impressionné les spectateurs par sa grande résistance. Alors que certains pariaient sur un KO, Koné Moussa est allé au terme du combat, prenant par moment le dessus sur Coulibaly Issouf.

Ange Kouadio

Comment

 Commentaires



Comment