Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



L’Inter N° 4730 du 12/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Sport

Golf/ Après les incidents sur le parcours Alain Lobognon met de l’ordre à l’Ivoire golf club : «C’est un patrimoine de l’Etat de Côte d’Ivoire»
Publié le mercredi 12 mars 2014  |  L’Inter


Sports
© Ministères par Guy Lasme
Sports : le ministre Alain Lobognon rencontre les présidents de fédérations
Lundi 11 mars 2013, Abidjan. Salle de conférence du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs (MPJSL). Le ministre Alain Lobognon rencontre les présidents des Fédérations sportives de Côte d`Ivoire.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs a mis fin, samedi dernier, lors du lancement officiel de l'Académie de golf de Côte d'Ivoire, aux manœuvres de déstabilisation menées contre la Fédération de golf en Côte d'Ivoire par l'Association Ivoire golf club et un groupuscule de golfeurs professionnels.
Lors de cet événement, Alain Lobognon est monté au créneau pour réaffirmer le soutien du ministère des Sports à la Fédération, rétablir la vérité sur la propriété du parcours de l'Ivoire golf club. «Dès notre prise de fonction à la tête du ministère des Sports, nous avons imposé aux fédérations qui veulent bénéficier des ressources publiques, d'ouvrir en leur sein une école ou une académie dans leur discipline. La Fédération de golf est sur la bonne voie. Il s'agit à travers notre présence de réaffirmer l'engagement du gouvernement aux côtés des fédérations qui veulent faire la promotion de la Côte d'Ivoire (…)», a-t-il déclaré. Il a souhaité qu'avec l'ouverture de cette académie, «revoir la Côte d'Ivoire redevenir la plaque tournante du golf en Afrique». Parlant des incidents survenus la semaine dernière, il a appelé à nouveau à l'apaisement et invité les ''mécontents'' à la table du dialogue. «Nous avions demandé à la fédération de revoir les textes, les textes ont été revus. Il suffit simplement de demander à lire ces textes et vous verrez que les textes ont été revus. Il n'est donc pas utile de créer de la zizanie autour d'un golf qui est en train de renaître», a-t-il souligné. Et le patron du sport ivoirien de préciser: «S'agissant du parcours de l'Ivoire golf club, il appartient à l'Etat de Côte d'Ivoire. Il n'appartient pas à des individus constitués en association. Vous savez aussi qu'il y a un autre parcours à Yamoussoukro, à Dimbokro, à Bouaké, à San Pedro, pourquoi on ne se bat pas sur ces parcours?». Aussi, a-t-il appelé tous les golfeurs à se mettre au travail pour entretenir les infrastructures de golf. Alain Lobognon a réitéré le soutien du ministère des Sports à la fédération de golf. Il a souhaité qu'elle mette l'accent sur la formation des jeunes et la promotion du golf avec un objectif de 10 000 licenciés. Il a conclu en demandant la presse d'accompagner la fédération «parce qu'il n'y a qu'une seule fédération. «Le problème dans notre pays, c'est que tout le monde veut être président de la fédération. Quand vous finissez l'élection, le mandat c'est 4 ans. Le président Diaby et l'ensemble des membres de son bureau ont pris la peine de nous écouter. Les textes ont été toilettés. Désormais, il y aura une communication autour des textes. Nous sommes en train de prendre des dispositions avec la loi sur le sport pour régulièrement faire publier au journal officiel de Côte d'Ivoire, les textes qui régissent nos fédérations afin d'éviter les malentendus», a déclaré le ministre des Sports. Dans la même veine, Laurent Konaté, représentant le ministre du Tourisme, Roger Kacou, a salué la création de l'Académie, «maillon essentiel du développement golfique en Côte d'Ivoire. Un outil offert à la jeunesse ivoirienne...». Lui également a tenu à rappeler que l'Ivoire golf Club est un patrimoine de l'Etat. «Il a coûté à l'Etat de Côte de d'Ivoire un investissement de 18 milliards de FCFA en 1984 à l'initiative du Président Félix Houphouet Boigny. Beaucoup d'espoir étaient fondés sur cette infrastructure pour le développement du sport certes, mais aussi pour le tourisme». Comme quoi, il ne s'agit pas d'une propriété privée comme on le fait croire aux golfeurs. A la vérité, à la lumière de tout ce qui précède, il n'y a pas le feu en la demeure. La famille du golf gagnerait plus à faire l'union sacrée autour de la fédération pour permettre au golf ivoirien d'amorcer son émergence avec le lancement de cette académie nationale de golf.

Alphonse CAMARA

Comment

 Commentaires



Comment