Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1325 du 12/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Région

Oumé/Présidentielles 2015 : les militants du Pdci en ordre de bataille
Publié le mercredi 12 mars 2014  |  Le Mandat




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le nouveau délégué départemental, Bagrou Goly Simon, les membres du Bureau politique, les responsables de base et les militants du pdci, se sont retrouvés pour préparer activement les élections présidentielles de 2015. C'était le vendredi 14 mars 2014, à la maison du Pdci d'Oumé.

De prime abord, le délégué départemental a, pour lever toute équivoque sur la candidature unique du Rhdp aux prochaines élections présidentielles, indiqué que son parti part à la reconquête du pouvoir d'Etat. « Un parti politique est fait pour conquérir le pouvoir d'Etat et le gérer. Le Secrétaire exécutif, Pr Kacou Guikahué, avait déjà fait savoir que le Pdci aura son candidat en 2015 qui sera désigné lors d'une Convention qui va se dérouler en octobre 2014 ».
Poursuivant, il a exhorté les militants à se conformer aux mots d'ordre et à ne pas se laisser distraire. Bagrou Goly a aussi indiqué : « C'est vrai, depuis quelques temps, on entend un groupe de députés qui parlent de la candidature unique du Rhdp, avec pour tête de pont le chef de l'Etat. Nous sommes dans un parti démocratique et donc chacun peut exprimer ses intentions. Mais le Pdci est aussi une formation politique organisée et celui qui parle en son nom, c’est le ministre Kobenan Adjoumani. C'est le communiqué final que, en pareilles circonstances, tout le monde applique, une fois que celui-ci a été adopté ». Aussi, a-t-il demandé aux uns et aux autres de se mettre en ordre de bataille pour les défis futurs. « Le dernier Congrès a été qualifié de Congrès de la rupture et du changement. Nous voulons un parti modèle, un parti prêt à relever les défis des élections. Mais pour que nous soyons forts, tout doit se faire dans la cohésion, la paix et l'amour vrai », a-t-il ajouté. Le Pdci, selon le responsable départemental, s'est donné les moyens de cette nouvelle ambition. C'est pourquoi, les uns et les autres ont été instruits sur les nouvelles politiques de gestion. Au plan local, le plus vieux parti politique gagne de plus en plus du terrain. Désormais, ce sont 14 nouvelles sections pour 33 nouveaux Comités de base qui sont conquis à Oumé et à Diégonéfla. Le Pdci entend boucler toutes les restructurations (sections, comités de base et structures spécialisées), avant la Convention qui va désigner son candidat pour les prochaines élections présidentielles. Une invitation a été faite à ceux qui sont sortis des rangs du Pdci lors des dernières élections locales à rejoindre le Parti. Non sans avoir mis en garde, les militants caméléons. Le Pdci a besoin d’hommes et de femmes de conviction qui croient que le Pdci est le seul parti capable de sortir la Côte d'Ivoire de la léthargie. Et il fait un clin d’œil à Bankoulé et aux autres qui ont perdu les élections à rejoindre le Pdci dont les portes leur sont grandement ouvertes. Tout en sensibilisant à une participation massive à l'opération de recensement de la population.

F.M Kélétiki
(Correspondant régional)

Comment

 Commentaires



Comment