Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



L’Inter N° 4731 du 13/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Sport

Athlétisme: De retour avec la médaille d’argent Murielle Ahouré promet le meilleur aux Ivoiriens
Publié le jeudi 13 mars 2014  |  L’Inter


Arrivée
© Abidjan.net par Atapoine
Arrivée de Murielle Ahouré à Abidjan
Mardi 11 Mars 2014. Abidjan. Murielle Ahouré, la vice championne des 60m en salle a été accueillie par les responsables de la fédération d`athlétisme et par de nombreux fans.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

De retour des Championnats du monde d'athlétisme en salle à Spot en Pologne, le dimanche 9 mars, Murielle Ahouré a été chaleureusement accueillie mardi soir à l'aéroport international Félix Houhouet-Boigny. Contente de présenter sa médaille d'argent remportée en finale du 60 m féminin (7''01) derrière la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce, médaillée d'or (6''98) mais devant l'Américaine Tianna Bartoletta (7''06), l'Ivoirienne qui succède à elle-même sur le podium, a remercié toutes les personnes venues l'accueillir. Elle a dit sa fierté d'avoir honoré la Côte d'Ivoire. «Je me suis battue, j'ai tout fait pour ramener une médaille en Côte d'Ivoire, je continuerai de travailler. Et dès maintenant, je me remets au travail», ce sont les premiers mots lâchés par la sprinteur ivoirienne, heureuse d'avoir honoré son pays à Sopot en Pologne. Face à la presse, la vice-championne du monde en salle a expliqué pourquoi elle n'a pas ramené la médaille en Côte d'Ivoire. Selon Murielle, elle a tout mis en œuvre pour réaliser l'exploit mais un dysfonctionnement dans l'attribution des couloirs aux athlètes pourrait expliquer ce raté. «J'ai tout fait mais c'est dans les trois derniers mètres que j'ai perdu la course. Donc, je pense que c'est encore l'expérience qui a fait la différence. Je vais me remettre à l'entraînement», a-t-elle indiqué, avant de préciser: «Si j'étais dans le couloirs 4, juste à côté de Frazer comme c'était le cas récemment à Birmingham (en Angleterre), ce serait différent. Mais comme on était séparé, c'était difficile de suivre mon adversaire...». Et le président de la Fédération ivoirienne d'athlétisme, Nicolas Debrimou, de préciser: «En fait, dans les règlements, Murielle devait avoir le couloir 4 parce que c'est l'athlète qui a réalisé la meilleure performance en demi-finale qui a droit à ce couloir, et tous les autres, on les met autour. On ne sait pas ce qui s'est passé, elle s'est donc retrouvée au couloir 3. Ce qui n'était pas tout a fait l'idéal puisqu'au couloir 4, elle serait à côté de la Jamaïcaine et les deux auraient fait la course ensemble. On peut dire que c'est un petit détail qui ne lui a pas permis de s'exprimer totalement». Dans tous les cas, la reine de l'athlétisme ivoirien pense que la prochaine fois sera la bonne. Pour les prochains challenges, l'athlète et son staff ont déjà élaboré un plan de préparation pour la Ligue de Diamant, les Championnats d'Afrique et les Championnats du monde en Chine en 2014. Murielle est optimiste pour l'avenir parce qu'elle est satisfaite de sa marge de progression ces deux dernières années. «Si vous regardez, ma technique, la manière dont je cours et surtout la fin de mes courses, est beaucoup plus forte que pendant les débuts. L'année dernière, l'écart entre Frazer et moi était immense. Or cette fois, c'était 3 centièmes. Donc, je vois l'erreur que j'ai fait et par conséquent, je continue de travailler. Je dis encore une fois, merci à tous les Ivoiriens pour leur soutien et leurs prières», a-t-il expliqué. Dès le mois de mai, la bataille entre Murielle reprend avec les joutes de la Ligue de Diamant. «On va s'affronter à Rome, Oslo, Paris, Monaco... On va se revoir», a-t-elle révélé.

Alphonse CAMARA

Comment

 Commentaires



Comment