Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2609 du 17/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Société

Albert Toikeusse Mabri, ministre du Plan : «Il n’y aura pas d’émergence, si…»
Publié le mardi 18 mars 2014  |  Nord-Sud


Candidature
© Abidjan.net par Ebouclé J-B
Candidature unique au RHDP: Albert Toikeusse Mabri, Président de l`UDPCI rencontre le Groupe parlementaire Dialogue
Jeudi 27 février 2014. Abidjan Dr. Albert Toikeusse Mabri, Président de l’Union pour la Démocratie et pour la Paix en Côte d’Ivoire (UPDCI) explique au Groupe parlementaire Dialogue le bien-fondé de la réélection du Président de la République sous la houlette du RHDP pour les élections de 2015.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le ministre du Plan et du développement, Albert Toikeusse Mabri, a relevé, hier, l’importance des questions de la population dans le processus d’émergence de la Côte d’Ivoire, à l’horizon 2020.



Les questions relatives à la population sont au cœur du développement, selon Toikeusse Mabri. Hier soir, le ministre ivoirien du Plan et du développement a insisté sur la question à l’ouverture de la deuxième assemblée générale des parlements africains sur la population et le développement, à l’Hémicycle, à Abidjan-Plateau. « Il n’y aura pas de croissance inclusive, pas d’émergence pour la Côte d’Ivoire en 2020, si les questions des populations et de développement ne sont pas prises en compte », a-t-il souligné. Pour le développement du continent noir, le président de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (Udpci) a invité ses hôtes à prendre en compte «globalement, les questions de migration, pour en faire des outils de développement ». « Il nous faut accompagner la réalisation du dividende démocratique dans les pays africains, afin d’obtenir une population active plus importante . C’est aussi un indicateur de croissance inclusive », a souligné M. Toikeusse Mabri. Et ce travail, à l’en croire, doit se faire sur la base de statistiques actualisées et fiables. « C’est pour cela que le gouvernement de Côte d’Ivoire vient de démarrer, avec six ans de retard, mais à notre satisfaction, le quatrième recensement général de la population et de l’habitat en vue d’apporter des chiffres à jour sur les caractéristiques de notre population », a-t-il expliqué. Dans son discours, l’orateur a rendu hommage au président de l’Assemblée nationale, qui, a-t-il confié, dès 2011, avait été son inspirateur. « Je voudrais me souvenir que c’est le président Guillaume Soro qui, en 2011, au moment où le pays était en pleine crise, m’avait inspiré la création de l’Office national de la population qui a vu le jour en 2012 », a-t-il indiqué. Ouvrant ces assises, Mme Amah Téhua, vice-présidente de l’Assemblée nationale, a qualifié l’allocution du ministre « d’importante contribution aux travaux de ce Forum » qui prennent fin demain. «Il est du devoir des parlementaires d’apporter une contribution à la promotion et à la mise en œuvre des nouvelles stratégies qui assureront la croissance des économies ainsi que le bien-être et les mieux-être de nos populations », a-t-elle fait savoir. Selon elle, cette assemblée générale devra répondre à une lancinante question : comment maintenir la croissance économique durable et comment transformer cette croissance en moteur de développement ?


Ténin Bè Ousmane



Edition de 20h du JT du lundi 17 mars 2104
Publié le: 17/3/2014  |  RTI 1

Comment

 Commentaires



Comment