Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2611 du 19/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Art et Culture

Sciences économiques, droit… Université Alassane Ouattara : Ces départements en retard
Publié le jeudi 20 mars 2014  |  Nord-Sud


Le
© Ministères par DR
Le ministre Cissé Bacongo à l`université Alassane Ouattara de Bouaké
Mercredi 03 juillet 2013.Bouaké. Le ministre de l`enseignement supérieur et de la recherche scientifique visite l`université Alassane Ouattara.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La nouvelle année académique à l’université Alassane Ouattara de Bouaké connaît diverses fortunes dans les différentes facultés.

« Nous avons repris les cours depuis le 13 janvier dernier et ils se déroulent bien», nous rassure Mlle Kouadio Adelaïde, en Licence 3 de communication, à l’Université Alassane Ouattara. Nous sommes, ce 11 mars, au Campus 2 de cette université. Il est 10 heures. Le boulevard qui mène à ce temple du savoir est bondé de monde. Les cours ont effectivement démarré à l’Unité de formation et de recherche (Ufr) Communication, milieu et société (Cms). Des étudiants entrent et sortent du bâtiment, sous le regard attentif des éléments de la police universitaire. Con­trairement à Abidjan où ils sont persona non grata, à Bouaké, ces hommes en bleu sont encore présents sur les des lieux où ils filtrent les entrées. Soro Fougnigui, étudiant au département d’Allemand a un cours de grammaire. «Nous sommes vraiment en avance dans les cours, affirme-t-il. Les travaux dirigés ont même démarré. Et les professeurs sont réguliers.». Il n’est pas seul à faire ce constat. Konaté Namory, en Master 1 de Lettres modernes affirme également que les enseignants sont à la tâche. A l’en croire, la reprise rapide des cours a pris de court les apprenants. De sorte que des étudiants jouent la prolongation des vacances. Tout n’est pourtant pas rose au temple du savoir. Car au Campus 1, siège des étudiants de sciences économiques et de sciences juridiques, les cours piétinent. Les résultats de l’année académique écoulée n’ont été connus qu’à la fin du mois de janvier dernier. Et ce n’est qu’à la mi-février que les cours ont effectivement démarré. Selon Mlle K. Amandine, en Licence 2 de Sciences juridiques administratives et de gestion, les cours ont effectivement repris dans le département. Toutefois, la jeune étudiante déplore le nomadisme des enseignants. « La plupart de nos professeurs ne résident pas à Bouaké. Ils sont quasiment tous à Abidjan. Alors ils ne viennent que pour des courts séjours d’une semaine pour nous dispenser de façon lapidaire les cours », se désole-t-elle.  Selon des témoignages recueillis sur place, à la scolarité de l’Université Alassane Ouattara,  la situation académique est normalisée à Bouaké. «  Les cours ont vraiment repris. Nous avons pris un peu de retard au Campus 1. Depuis février, tout le mon­de fait cours régulièrement», nous confie à son bureau un agent de la scolarité. D’ailleurs, ajoute-t-il, les résultats du concours de recrutement au Master 2 de la filière des sciences juridiques sont disponibles. Il en est de même pour les résultats d’entrée en Capacité 1. Le seul hic, c’est le problème des salles de cours et des amphithéâtres. « Il n’y a vraiment pas de salles de cours au Campus 1. Il nous faut des salles de classe », se plaint un étudiant membre du Comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire. A cela, il faut ajouter les récurrents problèmes de logement et de transport.

Par Allah Kouamé à Bouaké

Comment

 Commentaires



Comment