Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Économie

Le gouvernement ivoirien entend faire de la filière karité une priorité
Publié le mardi 25 mars 2014  |  AIP


Gouvernement
© Ministères par DR
Gouvernement ivoirien: le ministre de l`Agriculture, Coulibaly Mamadou Sangafowa
Photo: le ministre de l`Agriculture, Coulibaly Mamadou Sangafowa


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan – Le ministre ivoirien de l’Agriculture, Coulibaly Mamadou Sagafowa, a exprimé, lundi, l’engagement du gouvernement à faire de la filière karité une priorité, au niveau du secteur agricole.

Le ministre de l’Agriculture qui procédait à l’ouverture de la septième conférence mondiale sur le karité, a relevé l’intérêt des membres du gouvernement ivoirien pour la filière karité. Ce qui traduit, selon lui, « tout l’engagement du gouvernement ivoirien à faire de la filière karité une priorité ».

« Faire de cette filière une priorité, c’est d’accompagner les acteurs pour améliorer le taux de transformation et leur donner les moyens d’avoir des unités modernes de transformation », a-t-il dit.
« Cette filière a longtemps été négligée et a évolué jusqu’ici dans un état informel », a reconnu le ministre qui a affirmé que « tout est à construire » dans cette filière.
Des appuis seront accordés aux femmes pour moderniser leurs moyens de production, a expliqué M. Coulibaly Sangafowa, parlant de l’organisation de ladite filière.

Il a ajouté également que le gouvernement va aider aussi à l’accès au marché. Selon lui, la production ivoirienne est vendue sur le marché international, mais sous un autre label.
La Côte d’Ivoire, avec une production annuelle d’environ 40 000 tonnes, occupe le cinquième rang au plan mondial. Elle a un potentiel de production estimé à 150 000 tonnes par an.
Le karité concerne plus de 12 000 femmes collectrices de noix réparties entre près de 850 groupements situés dans cinq régions du Nord et du Centre de la Côte d’Ivoire. Il constitue une source de revenus substantiels et contribue à la réduction de la pauvreté dans ces zones de production.

La filière Karité est également l'une de celles dont la matière première subit une première transformation, produisant des amandes et une deuxième, produisant quant à elle le beurre. Ainsi, elle permet une meilleure distribution des richesses et apporte une plus grande valeur ajoutée.

(AIP)
Kkf/kkp/tm

Comment

 Commentaires



Comment