Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Necrologie
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2619 du 28/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Necrologie

Le corps bloqué pour 72 heures
Publié le vendredi 28 mars 2014  |  Nord-Sud




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le gouvernement ivoirien a décidé de tirer cette affaire au clair. Prévue pour hier à 9 heures à la morgue du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Cocody, la levée de corps du mannequin Awa Fadiga a été décalée de trois heures avant d’être finalement reportée à une date ultérieure. Le substitut du procureur, Bioplou Kémahon Toussaint, qui était sur place, hier matin, a décidé qu’une autopsie soit faite pour élucider les circonstances du décès. Une enquête a été également annoncée. Elle devrait permettre de situer les responsabilités. Le corps de la jeune fille a donc été retenu par l’Etat ivoirien pour 72 heures. Une décision à laquelle la famille a adhéré. La défunte sera enterrée probablement lundi, selon les informations reçues sur place. Aux dires de ses pro­ches, Awa Fadiga, 23 ans, serait décédée par la faute des médecins de ce centre hospitalier qui ne lui ont pas administré de soins alors qu’elle y a été conduite d’urgence dans un état pitoyable, suite à une agression dans un taxi-compteur dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 mars. Ce drame soulève plusieurs questions. Notamment celle relative aux moyens alloués à la santé publique. Et également la problématique de la réforme du secteur du transport routier. Avec la reprise des activités économiques, Abidjan est devenue une plaque tournante qui va recevoir nombre d’investisseurs. Dès lors, il urge que les chauf­feurs de taxis soient formellement identifiés à travers des cartes professionnelles afin d’éviter de tels actes odieux. Au moment où la Côte d’Ivoire veut devenir un pays émergent, il est plus que jamais impérieux d’assainir ce secteur.

D.T

Comment

 Commentaires



Comment