Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4304 du 31/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Société

Ouattara Bimitian, porte-parole du Collectif Awa Fadiga : “Nos médecins sont de véritables corrompus”
Publié le mardi 1 avril 2014  |  Le Patriote




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Patriote : Vous venez d’enterrer Awa Fadiga. Quels sont les sentiments qui vous animent ?
Ouattara Bimitian : D’abord, j’aimerais présenter, au nom du Collectif, mes condoléances à la famille d’Awa. J’aimais du fond du cœur remercier Nelly Yavo, grâce à qui la mobilisation a été totale. C’est vrai qu’Awa avait une étoile, mais elle serait partie dans l’anonymat, si beaucoup de personnes n’avaient pas été là. Je suis extrêmement heureux de la mobilisation. Pour cela, je remercie tous les cybers militants. A commencer par Aminata Ouattara connue sous le nom d’Aminata 24.

LP : Grâce à vos actions, la République s’est mobilisée pour soutenir la famille. Etes-vous satisfait ?
OB : Nous sommes un collectif responsable. Nous sommes un collectif qui va porter les revendications que ressent toute la population. En ce qui concerne la mort d’Awa, l’enquête suit son cours et on verra ce qu’elle trouvera. Il y a un témoin, la dernière personne qui aurait vu Awa vivante, qui est en garde à vue à la gendarmerie d’Adjamé mirador. Cela fait 72 heures. Nous allons nous rendre pour savoir ce qu’il en est exactement.

Q : Quel est donc l’avenir de votre collectif ?
AB : Le collectif qui vient de naître à des objectifs. Malheureusement, nous sommes tous appelés un jour à faire un tour dans un hôpital. Et force est de constater que nos hôpitaux aujourd’hui, au lieu de sauver des vies, aident à partir au mouroir. Le collectif est né pour dénoncer tous les dysfonctionnements qu’il y a dans nos hôpitaux, de sorte à porter des solutions. Il y aura un comité de suivi des actions qui seront menées. Nous allons proposer qu’on offre des bons d’entrée de 200 000 FCFA à tous le monde dont les médecins auront jugé de la nécessité d’un internement. Cette somme pourra servir à traiter le malade en urgence, au moins 48 h, le temps de retrouver ses parents. Il est inacceptable qu’on aille dans un hôpital sans bénéficier en urgence des premiers soins, tout simplement parce qu’on n’a pas d’argent. Or nous avons 1/3 du budget qui est détourné à d’autres fins. On pourra trouver le financement de ces 200 000 FCFA à ce niveau.

LP : Qui se cache derrière votre mouvement ?
OB : Personne. Nous sommes déterminés. Nelly Yavo est déterminée, Aminata 24 est déterminée, de même que moi qui vous parle. Et comme on le dit, rien ne résiste à la constance. Nous sommes tous responsables. Et nous sommes sûrs que nous avons un homme responsable à la tête du pays. La preuve, à la veille de l’enterrement, on a demandé une autopsie à la famille. Cela a été accordé. Nous n’allons donc pas faire de l’utopie. Mais nous disons que nos médecins sont de véritables corrompus. Il faut qu’on arrive à un changement de mentalité. Car le taux élevé de mortalité est dû aussi à la corruption et à la mauvaise mentalité.

Q : Avez-vous les résultats de l’enquête ?
OB : Nous savons que l’autopsie est terminée et que les résultats sont en cours d’interprétation.

Propos recueillis par DM

Comment

 Commentaires



Comment